Park avenue summer, Renée Rosen

Quatrième de couverture :

En acceptant le poste de secrétaire de la toute nouvelle rédac’ chef de Cosmopolitan, Alice n’imaginait pas qu’elle allait faire la rencontre de sa vie. Petite provinciale de vingt et un ans tout juste débarquée de son Ohio natal, elle se retrouve ainsi face à une figure du New York des sixties : Helen Gurley Brown, auteure du sulfureux best-seller Sex and the Single Girl.

Mais cette grande visionnaire n’a pas que des amis dans la presse et elle se trouve en réalité sur un siège éjectable. Alice ne va pas tarder à découvrir que sa rebelle patronne fait l’objet d’une cabale acharnée, menée par ses collègues masculins bien décidés à démontrer que la place d’une femme est davantage dans la cuisine qu’à la tête d’un magazine.

Parler à une nouvelle génération de femmes, débarrasser la presse de ses vieilles figures patriarcales est un défi de taille. Fascinée par Helen, Alice est prête à tout pour l’aider à inventer une « Cosmo Girl » fière, sûre d’elle, libérée de tout carcan puritain. Qu’importent les coups bas. Et les coups au cœur…

L’avis de Laure :

Park avenue summer est LE titre phare de la collection Le Cercle Belfond pour l’année 2020. Un titre plein de promesses qui nous amène à la découverte (fictive certes) du nouveau Cosmopolitan, un revirement très fort et résolument féministe amené par Helen Gurley Brown dans les années 60.

J’ai adoré l’histoire imaginée par Renée Rosen et appuyée sur la vraie histoire de la prise de poste de la nouvelle rédac’ chef. C’est un challenge pour Helen Gurley Brown d’accepter de donner un nouvel essor à ce magazine qui ne fonctionne plus. D’autant qu’elle ne sera pas aidée par les dirigeants qui, dans le fond, n’ont aucune envie que cela marche… On vit tout cela à travers le regard d’Alice, qui vient d’arriver à New York et qui est bien décidée à donner le meilleur d’elle même au poste d’assistante d’Helen.

Moi qui ai lu Cosmo pendant plusieurs années, j’ai beaucoup aimé la vision de ce Cosmo pensé pour les femmes qu’Helen amène. Des sujets féministes, dont certains bien choquants pour la société de l’époque (notamment sur le plan de l’émancipation sexuelle des femmes), et des évidences qui m’ont stupéfaites (jusque là aucune femme en couverture du magazine !). Et surtout, j’ai retrouvé dans ce roman ce qui fait l’âme des magazines féminins et j’ai franchement adoré ! C’était vraiment chouette de découvrir la bataille qui a dû être menée pour créer un magazine dont le contenu allait correspondre aux attentes des femmes modernes (exit donc la bobonne aux fourneaux).

En plus de tout ça, on suit Alice, cette jeune femme de l’époque, en quête d’amour comme tous et qui va être confrontée à un vrai don juan qui collectionne les femmes. L’évolution d’Alice au cours du roman m’a beaucoup plu, elle découvre New York et les mœurs de la société de l’époque et très vite elle nous montre sa détermination à vivre suivant ses envies. Elle sera tour à tour une employée très fidèle à sa patronne, une photographe en devenir bien déterminée à progresser pour pouvoir un jour vivre de son art, une amie généreuse, une femme à la langue bien pendue aussi (les dialogues sont un régal!), bref, un bien joli personnage !

Vous l’aurez compris j’ai passé un super moment de lecture avec Park avenue summer et ce qui est assez dingue c’est que je trouve que, malgré le contexte historique, c’est une lecture hyper moderne qui fait vraiment écho en les femmes que nous sommes aujourd’hui.

Ma notation :

Un beau roman qui m’a vraiment captivée, je recommande.

Merci à Claire des éditions Belfond pour cette lecture.

Un commentaire sur « Park avenue summer, Renée Rosen »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s