Les petites merveilles, Léna Walker


Quatrième de couverture:

Licenciée de son emploi de libraire qu’elle adorait, Eva se retrouve nounou pour les enfants d’une riche famille du très chic Ve arrondissement parisien.
Mais en acceptant ce travail, la jeune femme était loin d’imaginer que sous leurs airs d’enfants modèles Arthur, Rose et Louis lui donneraient tant de fil à retordre.
Aussi gaffeuse qu’attachante, Eva devra redoubler de patience et d’ingéniosité pour apprivoiser ces trois petits monstres et leur rendre le sourire.

L’avis d’Audrey :

Les mots qui dansent… quel joli nom pour une librairie. Eva y travaille au côté de Marcel, le propriétaire des lieux. Un homme taciturne, bougon, qui tient cette librairie depuis des années, dont les murs ont gardés en mémoire la présence de son épouse décédée. Il a pris sous son aile Eva, qui apporte un peu de douceur et de modernité à son quotidien. C’est à contre cœur qu’il lui annonce qu’il doit se passer de ses services. La librairie est en faillite, il ne peut plus payer son salaire.

Eva, jeune femme solitaire et émotive, accepte difficilement cette décision. Elle n’imagine surtout pas devoir rester chez elle et partager avec sa mère Corine le peu d’espace de la loge de concierge que les deux femmes habitent. C’est sous les conseils de son amie Iris, qu’Eva accepte un job de nounou, les horaires lui permettant de passer quelques heures à la librairie pour aider Marcel. Un joli compromis qui ne doit durer que quelques mois…

La rencontre avec la famille Donadieu est particulière. Les 3 enfants lui donnent quelques complications et rapidement elle constate que la communication dans cette famille est quasi inexistante. Les parents sont aux abonnés absents, les enfants sont perturbés, Eva se demande bien dans quelle galère elle est arrivée. Mais doucement elle prend place au sein de cette famille. Et si c’était le moment pour tous les protagonistes de bouleverser le quotidien et de donner un nouveau tournant à leurs vies ?

J’ai beaucoup apprécié ma lecture. Un roman frais, divertissant, avec des personnages attachants et sincères. Je pense que chaque lecteur ne pourra que se prendre d’affection pour Eva et surtout pour la fratrie dont elle s’occupe. 3 petits êtres tendres, drôles et en quête d’affection. J’ai aimé la façon dont l’auteure décrit cette famille, leurs choix d’éducation ou de vie sans pour autant tomber dans un jugement négatif ou accusateur. Elle traite un sujet difficile avec beaucoup de bienveillance. Bien entendu, un roman feel-good comme celui ci nous sert logiquement une histoire d’amour. Le lecteur appréciera le fait que rien n’est facile pour Eva, et qu’il faille un peu se battre et persévérer pour peut-être trouver le bonheur.

Dans ce roman, l’auteure dresse aussi une jolie ode aux libraires, aux lecteurs, à ceux qui aiment les livres. Elle met en avant la difficultés que connaissent les libraires pour attirer des clients, les fidéliser et pouvoir garder ces lieux ô combien essentiel ouverts.

Ma notation :

Avec une couverture si colorée et estivale, il serait dommage d’attendre l’automne pour découvrir ce roman. C’est le roman idéal à lire en vacances, sur la plage ou en ville. Promis vous allez aimer !

(Merci à Camille des éditions Michel Lafon pour cette lecture)

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s