Il faut savoir perdre de vue le rivage, Sophie Machot

Quatrième de couverture:

La vie de Rose Baron part en miettes. Son mari l’a quittée, son frère Raphaël est mort prématurément, et son médecin la pense en burn-out. Lors de la soirée d’anniversaire organisée pour ses 40 ans, elle fait momentanément disparaître tous ses soucis en buvant plus que de raison. Le lendemain, Rose reçoit un message anonyme. Un mystérieux M. lui adresse l’un de ses propres commandements : « Rose Baron, tes commandements tu appliqueras ! ».
À partir de cet énigmatique rappel à l’ordre, Rose, assistée de sa joyeuse et fidèle bande d’amis, va mener l’enquête : qu’a-t-elle fait pendant cette soirée d’anniversaire dont elle n’a plus aucun souvenir ? Qui est M. et que lui veut-il ?

L’avis d’Audrey :

Rose Baron est experte en bonheur. Son ouvrage dans lequel elle décrit les 10 commandements du bonheur est numéro un des ventes. Pourtant Rose Baron est malheureuse. Son mari est parti, elle fait difficilement le deuil de son frère décédé, les relations avec sa fille adolescente sont compliquées et ses discussions avec son psy semblent l’amener nulle part. Même la soirée organisée par ses amis pour ses 40 ans ne l’enchante guère et Rose abuse alors un peu trop des mojitos. Une soirée dont elle n’aura aucun souvenir.

Le lendemain le réveil est difficile et un mystérieux SMS d’un certain M. laisse Rose songeuse: « Tes commandements tu appliqueras ». Puis vient des lettres, chacune l’invitant à faire le point sur sa vie, sur elle, sur ce qui l’entoure et sur le bonheur. Elle est invitée par exemple à lister ses souvenirs d’enfance ou à exprimer ses émotions.

Rose part à la recherche de cet expéditeur anonyme. Elle tente aussi de retracer ce qu’elle a pu faire la nuit de sa fête d’anniversaire. Elle pense qu’il peut s’agir d’une blague de ses proches, elle en vient même à douter de son psy. Doucement, ce qu’elle prenait pour une folie, pour une blague commence à la faire réfléchir. Elle se sent apaisée, elle prend conscience de certaines choses. Les lettres et l’application de ses propres commandements font effet. Jusqu’à peut-être donner un nouveau tournant à sa vie.

J’ai trouvé ce roman très agréable à lire. Je redoutais un peu que le coté développement personnel soit au centre de tout, mais même si cette idée est très présente, c’est avec subtilité et douceur. Le personnage de Rose est très attachant, et j’ai apprécie l’humour très présent dans le récit. Ce roman impose des questions à Rose, mais aussi aux lecteurs tout en étant très divertissant et chargé d’émotions. Comment ne pas lire ce texte sans s’interroger nous même sur notre enfance, nos émotions, nos envies, et sur notre propre vision du bonheur ? A travers Rose, c’est aussi le lecteur qui va en ressortir grandi.

Ma notation :

Un roman frais et plein de bonheur. Un mélange de fiction et de psychologie agréable à lire.

Merci aux éditions Eyrolles pour le partenariat

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s