Le réseau Alice, Kate Quinn

Quatrième de couverture :

L’histoire oubliée du plus grand réseau d’espionnes de la Seconde Guerre mondiale.

Un an après le début de la Grande Guerre, Eve Gardiner brûle de prendre part à la lutte contre les Allemands et est recrutée comme espionne. Envoyée dans la France occupée, elle est formée par Lili, nom de code : Alice, qui dirige un vaste réseau d’agents secrets pour lutter contre l’ennemi.
Trente ans plus tard, hantée par la trahison qui a provoqué le démantèlement du réseau Alice, Eve, devenue alcoolique, vit recluse. Jusqu’au jour où Charlie, une jeune étudiante qui souhaite retrouver sa cousine disparue en France pendant la dernière guerre, déboule chez elle en prononçant un nom qu’elle n’a pas entendu depuis des décennies. Leur rencontre les entraînera dans une mission visant à découvrir une vérité trop longtemps enterrée.

L’avis de Laure :

J’ai découvert Kate Quinn il y a plusieurs années avec 2 romans autour de l’Antiquité romaine qui m’avaient tellement passionnée que lorsque j’ai vu son nom sur une nouvelle parution, j’étais directement appâtée. Et puis je découvre que l’auteure nous plonge cette fois dans la période de l’histoire que je préfère lire parmi toutes : celles de la seconde guerre mondiale. C’était inévitable, il me fallait ce roman.

650 pages plus tard, je n’ai aucun regret, le talent Kate Quinn est subjugant, l’histoire passionnante, captivante, précisément documentée. Et pour ne rien gâcher, elle est servie par des personnages magnifiques auxquels on s’attache immédiatement.

C’est une lecture à cheval entre les 2 guerres, où les événements de la première guerre mondiale vont trouver une continuation dans la seconde. J’ai appris une infinité de choses sous la plume de Kate Quinn. Elle vient ici romancer Le réseau Alice avec de réels appuis sur les faits de la vraie Histoire, une partie exceptionnelle de la guerre où les femmes prirent brillamment et tragiquement parti. Alice, de son nom de code, est en réalité Louise de Bettignies, une espionne qui réalisa un travail extrêmement dangereux pour soutirer de précieuses informations aux allemands lors de la première guerre mondiale.

Autour de personnages fictifs, on découvre ce que pouvait être le rôle d’espionne pendant la guerre. Je n’aurais jamais imaginé cela, la complexité d’endosser un personnage pour pouvoir ramener des informations à son camp, la prise de risque de tout instant et l’héroïsme de ces femmes qui endurèrent le pire juste dans l’espoir de ramener la paix. L’histoire d’Eve est poignante. Et pourtant, lorsque Charlie fait sa connaissance, en 1947, le personnage bien sombre d’Eve, alcoolique, méchante, dure, ne nous inspire pas la sympathie.

On va apprendre à la connaitre, découvrir son histoire et changer peu à peu de point de vue au fur-et-à mesure qu’elle accompagnera Charlie dans sa propre quête. Charlie Saint Clair veut à tout prix retrouver sa cousine Rose, dont elle n’a aucune nouvelle depuis la guerre. Et elle aura besoin d’Eve pour cela. Accompagnées toutes deux dans leur périple par le délicieux Finn, elles vont parcourir la France sur les traces d’un passé qui n’est pas totalement clos.

Le traitement historique des événements dans ce roman est magnifique, ce sont des pages que j’ai tellement savourées, la longueur du roman se justifie totalement par les développements de l’histoire et au final on ne voit pas les pages passer. Il y a une histoire de vengeance en trame de fond mais j’ai aussi aimé à quel point nos personnages vont savoir construire autre chose, leur permettant alors d’envisager une nouvelle page de leurs vies, une fois leur quête achevée. C’est donc sur une note très positive malgré les vies si éprouvantes que Finn, Charlie et Eve ont vécues, qu’on achève ce superbe roman.

Ma notation :

J’ai été captivée jusqu’à la dernière ligne des notes où l’auteure dévoile le travail de recherche colossal qu’elle a mis en oeuvre pour écrire si précisément, si justement, si parfaitement ce superbe roman. Comment ne pas parler de coup de cœur ? C’en est un assurément, et je vous le recommande vivement.

4 commentaires sur « Le réseau Alice, Kate Quinn »

  1. Ping: Bilan 2020 |

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s