Le petit chat est mort, Xavier de Moulins

Quatrième de couverture:

« Le petit chat est mort. Les mots sont une détonation. Les choisir pour l’annoncer aux enfants n’a pas été chose facile, alors je me suis résigné à faire simple, cinq mots et un point final. Court, cruel, monstrueux. »

Des petites choses et des plus grandes pour mieux vivre sous les orages à la saison des hécatombes.

L’avis d’Audrey :

Il m’est difficile de parler de ce livre, et mon billet à son sujet va être très court : parce qu’avant tout il faut lire ce texte, s’en imprégner et savourer ses mots.

« Le petit chat est mort » c’est la première phrase du livre, dans lequel le narrateur (est ce l’auteur lui même ou un personnage fantasmé?) va nous parler de son chat pendant 122 pages. L’annonce de sa mort prématurée, le choc, le séisme que cela provoque. Il nous parle de ce chat, pas voulu au départ, la façon dont il a cédé, pour le sourire de ses filles. Il s’est habitué à ce « colocataire » intrusif puis s’y est attaché.

Parler d’un petit chat pendant 122 pages! Oui . Parce que ce n’est pas qu’un chat.

J’avoue que les premières pages m’ont un peu déstabilisée. Je ne comprenais pas ce que j’avais entre les mains. J’attendais tellement autre chose, je cherchais le moment où le texte allait prendre un autre tournant.

Puis je me suis laissée bercer par ses mots. Je me suis laissé attendrir par ce petit chat qui est bien plus qu’un chat ! Parce que parler de ce petit chat, c’est le moyen de parler de la vie, de la famille, de l’amour. Parler de soi et des autres. Parler de ce qui est important, de ce qui ne devrait pas l’être aussi. Parler de tendresse, d’amour, de déception ou regrets. Parce qu’en parlant de ce chat, le narrateur se confie, se livre.

Après ce bref moment de lecture, je l’ai reposé un peu sceptique. Puis je me suis laissée surprendre à y repenser les jours suivants. La preuve que quelque chose ne m’a pas laissée indifférente dans ce livre sans pouvoir l’expliquer pour autant. Mais comme je le disais plus haut, lisez-le et vous comprendrez !

« J’ai  tant appris en ta compagnie » dit le narrateur et je crois bien que chaque lecteur en apprendra beaucoup également en lisant ce texte.

Ma notation :

Un roman qui saura vous surprendre et vous saisir !

Un commentaire sur « Le petit chat est mort, Xavier de Moulins »

  1. Merci pour cet article qui me parle particulièrement après la perte de mon chat qui m’a fait prendre conscience de la place qu’il prenait dans notre vie et jamais je n’aurais pensé que sa disparition serait si violente et aurait réveillé un deuil bien plus profond.

    J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s