Les sept soeurs – Maïa, Lucinda Riley

Quatrième de couverture :

À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu’elles étaient bébés, Maia d’Aplièse et ses soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève.

Pour héritage, elles reçoivent chacune un mystérieux indice qui leur permettra peut-être de percer le secret de leurs origines. La piste de Maia la conduit au-delà des océans, dans un manoir en ruines sur les collines de Rio de Janeiro, au Brésil. C’est là que son histoire a commencé… Secrets enfouis et destins brisés : ce que Maia découvre va bouleverser sa vie.

L’avis de Laure :

J’aime beaucoup les publications de Lucinda Riley et cette saga en 7 tomes dont 5 sont déjà publiés en français, je m’étais toujours dit que je la lirai. Sauf que c’est parfois difficile de patienter un an pour la sortie de la suite alors j’attendais que tout soit sorti. Mais le tome 6 sera pour 2020 et fera partie des manuscrits que j’aurais la chance de découvrir en temps que Lectrice Charleston. Alors vite, je me mets à jour.

J’ai succombé à l’univers de l’auteure et au mystère de sa saga dès les premières pages lorsqu’on fait la connaissance de Maïa qui rentre chez elle, en Suisse, où elle apprend le décès de son père adoptif. Elle doit alors gérer ce deuil et informer ses 5 sœurs qui vont rentrer rapidement des 4 coins du monde. L’auteure nous présente succinctement les personnalités des sœurs et l’histoire de la construction de leur famille, les 6 sœurs étant toutes adoptées. Elles auraient dû être 7 et aucune ne sait pourquoi la 7ème sœur n’est jamais arrivée. Elles ne savent d’ailleurs pas grand chose de leur père, un homme très riche et mystérieux.

Maïa reçoit pour héritage une lettre, un drôle de carreau de céramique et des coordonnées géographiques qui vont la mener au Brésil, à Rio sur les traces de sa famille biologique. Si la jeune femme n’a jamais eu besoin de savoir qui lui a donné naissance, elle va se prendre au jeu de cette quête. Un récit sublime où l’auteure mêle réalité et fiction dans un périple historique passionnant.

J’ai été alors plongée dans l’histoire d’Izabel dite Bel, une jeune fille qui fut mêlée de près à l’histoire de la construction du Christ rédempteur, cette statue colossale qui veille sur les brésiliens, du haut du mont Corcovado. En commençant à lire le récit qui nous amène dans les années 20, j’étais un peu triste de laisser Maïa à laquelle je m’étais déjà tant attachée, je ne voulais pas changer d’histoire. Et en fait, le récit de Bel est si beau, fort et je l’ai d’autant plus apprécié que j’ai pu réaliser à quel point l’auteure s’est documentée pour mêler la vraie histoire de la réalisation de cette statue à celle de son héroïne fictive. C’est sublime ! Et qu’elle est émouvante Bel, j’ai été peinée par le poids des choix qu’elle doit faire. Une fois de plus, c’est un roman qui a aussi un triste écho en moi, qui nous rappelle le chemin que les femmes ont encore à faire. Il y a à peine un siècle, la vie des femmes était tellement choquante : se trouver un bon époux, être une bonne petite mère de famille, respecter le devoir conjugal (brrr que ce terme est laid)! Les femmes n’étaient rien que des objets entre les mains des hommes… Un siècle plus tard, on en est encore à se battre pour obtenir le respect masculin, pour faire entendre qu’on a le droit de disposer de notre corps comme on le souhaite. Ces plongées dans le passé sont glaçantes pour moi.

Au terme du récit de Bel, nous retrouverons une Maïa apaisée, plus libre et sereine et prête à faire confiance et à envisager un doux futur. Elle va faire, à Rio, une rencontre déterminante pour son avenir. J’ai beaucoup apprécié les doux moments que l’auteure nous fait vivre à ses côtés.

La fin du roman est plutôt abrupte et me donne vraiment hâte de lire le second tome. Il y a en effet, en plus de l’histoire des sœurs, un mystère concernant leur père qui nous donne forcément envie d’en savoir plus. Mais je me doute qu’on n’aura le dernier mot de tout cela que dans le 7ème tome, en 2021 donc…

Ma notation :

Une série addictive dès les premières pages, je veux tout savoir du destin des 6 sœurs (et de pourquoi on parle d’une 7ème). Vite la suite !

Merci aux éditions Charleston pour cette lecture

2 commentaires sur « Les sept soeurs – Maïa, Lucinda Riley »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s