Un+un =cinq… Et plus encore!, Gwenaelle Delange

 

Quatrième de couverture:

Sophie, pétillante trentenaire à qui la vie sourit, voit son avenir bouleversé le jour où elle comprend que son désir de maternité ne deviendra jamais réalité. De la lumière, elle glisse dans la noirceur malgré son métier de professeur de français et l’amour de son mari Éric. Ses certitudes deviennent des doutes. Sa joie de vivre s’éteint. Et ses rêves meurent avant même d’avoir vécu. Alors, que faire quand Éric la bouscule avec son projet un peu fou d’ouvrir une boulangerie-pâtisserie au cœur d’un petit village auvergnat à l’agonie ? Et comment réagira-t-elle lorsque sa route croisera celle d’Alexandre, Matis et Ariane, trois enfants écorchés par la vie ?

L’avis de Lunatic :

Ceux et celles qui nous suivent depuis longtemps savent que s’il y a bien un thème dans les romans qui nous touchent un peu plus que d’autres, c’est celui du désir de maternité, du désir d’enfant et des difficultés qui peuvent en découler. Naturellement en le voyant sur Netgalley j’ai eu envie de m’y plonger.

Dans ce roman, Sophie a du tirer un trait sur son envie d’enfant. Avec son époux Eric, ils se sont résignés. Leur couple et l’amour ont été plus forts que le malheur et la détresse, et  leur couple n’a pas explosé. Et si c’était le moment de tout quitter, de réaliser enfin un projet fou et de de se rapprocher de sa famille? Direction un petit village d’Auvergne, où Eric va reprendre une boulangerie. Et si c’était aussi l’occasion de relancer un autre projet : celui de devenir famille d’accueil?

Commence alors le récit croisé de Sophie qui se lance avec toute sa générosité dans ce projet d’accueil et celui d’Alexandre, l’aîné d’une fratrie de trois, un peu secouée par la vie. Rien n’est simple, rien n’est naturel. Il faut s’apprivoiser, se connaitre tout en mettant quelques distances et réserves. Ne pas s’impliquer comme une maman pour Sophie, elle n’en a pas le droit, on lui rappelle assez. Pour Alexandre, toujours être méfiant et sur la défensive, il ne sait que trop bien que cet éphémère bonheur peut éclater d’un jour à l’autre. C’est à cela qu’on assiste, ce jeu de découverte, d’amour et d’attachement qui prend place au sein de cette nouvelle « famille ».

J’ai eu beaucoup d’attachement pour tous ces personnages. Sophie est émouvante, Eric est doux et exceptionnel. Et que dire de ces 3 enfants que la vie n’a pas épargné et pour lesquels on souhaite juste un peu de répit et de joie. Un joli conte sur une quête de bonheur familial très bien écrit. C’est plein d’espoir, c’est touchant et ça respire le bonheur. On a besoin de romans comme cela, tout simplement agréables à lire et qui font du bien. La générosité et l’amour sont au centre du récit et l’on ne peut que s’attendre à un final positif.

Je n’ai qu’un seul regret, le choix de ce titre qui en dit beaucoup trop et laisse présager la fin du roman.

Ma notation :

Une écriture pleine de douceur pour parler d’un sujet compliqué, le quotidien d’une famille d’accueil. J’ai aimé ce roman et souhaite vivement à l’auteure qu’il soit lu par de nombreux lecteurs ! Bravo.

Un commentaire sur « Un+un =cinq… Et plus encore!, Gwenaelle Delange »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s