X ou Y, Séverine de La Croix

Quatrième de couverture :

« Je suis Camille mais depuis un an, quatre mois et vingt-et-un jours, je m’appelle Yann. Depuis que mon père ne sait plus lequel de nous deux est mort dans l’accident, son fils ou sa fille, Camille ou Yann. »Pour se protéger de son père devenu alcoolique depuis le drame, Camille a pris l’identité de son frère jumeau : Yann, son double, la moitié d’elle sans laquelle elle n’arrive plus à vivre, décédé dans l’accident avec leur mère. Inscrite dans un nouveau lycée, elle fait illusion.Mais comment demeurer Yann quand Thomas fait irruption dans sa vie ? Et comment redevenir Camille alors que son père s’accroche à « son fils » pour ne pas sombrer ?

L’avis de Laure :

Alors que je lisais Là où on s’aime il ne fait jamais nuit,  j’ai constaté que l’auteure allait publier un nouveau roman dont le résumé m’a tout de suite attirée. Pourtant ce roman est classé jeunesse et je lis peu de romans destinés à la jeunesse mais les thèmes traités ici m’intéressaient.

C’est une lecture très fluide et rapide, 240 pages que j’ai lues en une journée, accompagnée en duo par ma copine Monjardinlittéraire. On rentre vite dans l’histoire, on s’attache vite aux personnages et j’ai été prise par l’histoire de Camille / Yann, on veut forcément savoir comment la jeune fille va se sortir du piège dans laquelle elle s’est enlisée. Camille est bien une jeune adolescente, cachée derrière les vêtements et les passions de son frère jumeau Yann. Dans son quotidien, personne ne sait plus qu’elle n’a jamais été un garçon, même son père qui a sombré dans la dépression et l’alcoolisme a oublié que c’est son fils qui a péri aux côtés de la mère de Camille, dans cet accident qui a détruit la famille. On apprend vite pourquoi Camille a eu recourt à ce stratagème et c’est terriblement triste que la jeune fille n’ait trouvé que cette solution pour se protéger.

Il y a plusieurs thèmes au cœur du roman. D’abord l’alcoolisme du père, dont il devra absolument se sortir pour que la famille puisse repartir sur de nouvelles bases. Mais comment faire reconnaître et soigner cette addiction lorsqu’on n’est qu’une ado ? A son entrée en première, Yann/ Camille va tomber sous le charme de Thomas. Et pourtant leur histoire est impossible puisqu’il se cache sous l’identité de son frère. Alors le roman va aborder le sujet de l’homosexualité, des sentiments amoureux, du jugement et du regard des autres. Thomas est un personnage qui m’a beaucoup émue, mature, altruiste, et étonnamment communiquant pour un ado !! Camille deviendra aussi amie avec Sonia, un personnage que j’ai aussi trouvé très positif.

C’est petit à petit, en se dévoilant aux gens à qui elle commencera à faire confiance que le piège dans lequel Camille s’est elle même enlisée pourra se dénouer. J’ai ressenti un enchaînement un peu rapide sur la fin du roman, lorsque tous les nœuds de l’histoire se dénouent. Ça aurait été un bémol dans un roman adulte mais finalement, cela va avec la thématique jeunesse sous laquelle il est publié. Et je trouve que ce roman est une bonne lecture à placer entre les mains de nos ados pour le regard positif qu’il amène sur les gens et leurs différences.

Ma notation :

Une jolie lecture jeunesse entre romance et sujets de société.

Merci aux éditions du Rocher pour cette lecture

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s