[Duo lecture] Les hauts et les bas de Valeria, Elisabeth Benavent

Pourquoi ce livre :

(Audrey) Parce que j’avais besoin de savoir comment allait évoluer la relation entre Valeria et Victor, car il faut bien l’admettre, même si l’on a quelques réserves, ce roman reste terriblement addictif !

(Laure) C’est ma saga de l’automne, impensable de ne pas en poursuivre la lecture !

La couverture :

(Audrey) Toujours cette paire de jambe, ses talons et ce collant. A pois cette fois ci, pour changer des rayures.

(Laure) Je les aime beaucoup ces couvertures, avec la cohérence d’un tome à l’autre et puis sur ce fond blanc on a une image sobre, je trouve du coup que c’est un livre qui ressort bien sur les étals des librairies.

La quatrième de couverture :

Dans ce troisième volet de la saga, Valeria regrette de s’être emballée pour Victor. Certes, leurs ébats sont toujours aussi torrides. Mais à quoi tout cela rime-t-il ?
Empêtrée dans les préparatifs d’un mariage bien plus pompeux que ce qu’elle aurait voulu, Carmen ne sait plus où donner de la tête. Quant à Nerea, elle a tout envoyé valser : son job et son petit ami au profil de gendre idéal… Adieu la Nerea sainte-Nitouche dont ses amies se moquaient ! Il est temps de s’éclater.
Pourtant, c’est Lola qui surprend son monde. Elle a rencontré Rai. Elle en est raide dingue. Léger problème : il est tout juste post-pubère, il n’a que 20 ans !
Pas si facile d’être une jeune trentenaire. Heureusement que les amies sont là…

Après lecture :

(Audrey) Dans ce 3ème tome, Valeria et Victor continuent leur jeu de « Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis ». Et j’avoue que rapidement Valeria m’a agacée. On sait qu’elle est folle de Victor, et pourtant elle fait tout pour s’éloigner de lui. Victor est assez pénible également, lui criant son amour tout en montrant un certain blocage à l’engagement. Heureusement, dans ce tome, une part belle est donné à ses 3 amies. On suit les préparatifs du mariage de Carmen, la nouvelle relation de Lola avec Ray, un homme plus jeune et les interrogations professionnelles de Nerea. J’ai aimé ces petits récits de vie, toujours ponctués d’humour.

L’histoire de Valeria a repris un certain intérêt à mes yeux lorsqu’elle assiste à une conférence sur son travail d’écriture. Elle y fera une rencontre déterminante pour la suite du roman : Bruno. Avec Laure, on n’était pas vraiment d’accord sur la pertinence de ces passages et l’importance de ce nouveau personnage. Sans comprendre Valeria, ni les raisons qui vont la pousser dans d’autres bras, j’ai apprécié ce nouvel homme dans sa vie. Il a un petit coté imparfait, mystérieux et sur la réserve qui le rend attirant.

Dans ce 3ème tome, l’auteure n’a pas oublié les scène de sexe, et soyez prévenus, on monte d’un cran. L’intensité sexuelle est à son comble ! Nos 4 héroïnes vont vivre de belles aventures, sous fond d’alcool, de soirées et de fêtes. L’amitié et l’amour restent au cœur du roman.

J’attends avec impatience quand même le dernier tome de la saga. Bizarrement je n’attends pas forcément un final qui semble évident, à savoir Victor et Valeria ensemble, apaisés et sûrs d’eux!  J’aimerai mieux une fin alternative, qui surprendra les lectrices. On en parle ensemble à la fin du mois.

(Laure) Le retour à la saga Valeria a commencé pour moi sur une phrase bien particulière puisque le roman commence en pleine partie de jambes en l’air. Aie, je n’ai pas été conquise pas ça. Les scènes intimes ne me gênent pas mais j’ai trouvé beaucoup de maladresses à ce 3ème tome. Commencer le roman par une scène X en est une. Ou bien commencer un chapitre par une scène X pour l’une des amies de Valeria, poursuivre par une qui concerne une autre amie et sauter du coq à l’âne avec un RDV gynéco pour Valeria. Que c’est maladroit et mal amené !

Des 3 tomes pour le moment, je vous l’avoue, ce tome est celui que j’ai moins aimé. Sur le plan osé, l’auteure va plus loin, ce n’est pas une surprise pour moi, je m’y attendais un peu mais encore faut-il que cela serve l’histoire et là je ne trouve pas que cela soit le cas du coup on fait un peu une overdose de scènes hot.

J’ai adoré le développement que j’attendais beaucoup concernant Nerea, Carmen et Lola, on les voit plus, on en sait plus sur leur vie et c’est vraiment chouette. Lola m’a surprise par sa relation nouvelle qui la métamorphose en une femme amoureuse. Du côté de Valeria, comme Audrey, j’ai beaucoup été dans l’agacement. J’ai l’habitude de lire des romances et là je ne trouve pas que la relation Victor / Valeria soit crédible. Imaginez 2 adultes qui en sont à se dire qu’ils s’aiment et à quel point leurs sentiments sont forts mais qui sont juste incapables de se dire ce qu’ils attendent l’un l’autre de la vie de couple. A la place de se parler à cœur ouvert comme on le fait quand on aime quelqu’un aussi fort, ils font tous 2 machine arrière en rompant définitivement. Et pourtant, ils restent entravés dans leur cœur parce qu’aucune autre relation ne leur semble à la hauteur. Alors Valeria s’illusionne dans les bras d’un autre mais … c’est si faux ! Ce nouvel homme n’est pas celui avec qui elle construira quelque chose ni celui qui lui fera oublier Victor.

Tout au long de la lecture, j’attendais une prise de conscience qui ne vient pas. Evidemment je me doute que tout sera dans le final du tome 4, mes attentes seront donc élevées sur la conclusion de la série. Et j’espère une fin adulte et intelligente pour tous les personnages. Verdict bientôt !

 

archipel

Merci à Mylène des éditions Archipel pour cette lecture

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s