La terre est ronde comme un losange, Emmanuelle Urien

Quatrième de couverture :

Andrea, trentenaire d’origine allemande, officie à Toulouse comme psychologue attitrée des cosmonautes en mission dans la Station spatiale internationale. Son quotidien bien rangé n’est perturbé que lorsqu’elle a la garde de Steffie, sa petite fille hyperactive. Puis par l’arrivée d’Alexis dans l’appartement du dessus. Contrebassiste nonchalant et probablement dépressif, Alexis représente tout ce qu’elle déteste, d’autant plus qu’il est assorti d’une sœur exubérante, Philippine, qui semble décidée à s’imposer dans leur vie à tous deux – peut-être pour oublier le mensonge qu’est sa propre existence.
Pourtant, à mesure qu’Andrea prend conscience qu’elle n’est pas heureuse dans sa vie, et qu’Alexis décide de reprendre la sienne en main après un drame dont il ne pensait jamais se remettre, des rapprochements s’opèrent, mais pas forcément ceux qu’on attendait. Pendant ce temps, là-haut dans l’espace, la science progresse – sur fond de vaudeville.

 Ma notation :

3 personnages sympathique s! De l’amour, de l’amitié, de la résilience, et des nouveaux départs. C’est frais, divertissant, et surprenant.

 

(Merci aux éditions Eyrolles pour cette lecture)

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s