L’ange de Marchmont Hall, Lucinda Riley

Quatrième de couverture :

Trente ans ont passé depuis que Greta a quitté Marchmont Hall, une magnifique demeure nichée dans les collines du Monmouthshire. Lorsqu’elle y retourne pour Noël, sur l’invitation de son vieil ami David Marchmont, elle n’a aucun souvenir de la maison ; le résultat de l’accident tragique qui a effacé de sa mémoire plus de vingt ans de sa vie.

Mais durant une promenade dans le parc enneigé, elle trébuche sur une tombe. L’inscription érodée lui indique qu’un petit garçon est enterré là. Cette découverte bouleversante allume une lumière dans les souvenirs de Greta, et va entraîner des réminiscences.

Avec l’aide de David, elle commence à reconstruire non seulement sa propre histoire, mais aussi celle de sa fille, Cheska…

L’avis de MadameOurse :

Ce roman me tentait depuis sa sortie en grand format : pour son auteure que j’ai déjà lue et pour cette histoire cachée sous une si belle couverture. J’avais profité à Noël dernier de sa sortie au format poche pour me le faire offrir. Et la semaine dernière, j’ai fait un petit vote sur Instagram pour ma prochaine lecture et c’est celui-ci qui a eu le plus de votes. Il était donc temps de se plonger dans ce pavé de 700 pages. Et bien croyez-moi, je n’ai aucunement regretté la longueur du roman tant j’y ai très vite été absorbée !

Ce roman est une fresque familiale qui va nous permettre de suivre Greta, Francesca dite Cheska sa fille puis Ava, la petite fille. Lorsqu’on fait la connaissance de Greta, à l’hiver 1985, cela fait 24 ans qu’elle a perdu la mémoire suite à un grave accident. David, son ami, l’invite dans sa demeure de Marchmont Hall. On sent bien qu’il lui cache des choses, avec l’évidente volonté de ne pas lui dévoiler son dur passé. Seulement, la venue de Greta à Marchmont Hall, cette demeure dans laquelle elle a déjà vécu, va faire revenir quelques souvenirs. Et nous sommes alors plongés dans la vie de Greta, Cheska et Ava.

C’est une fresque très dense et oh combien riche d’événements. Sans rien vous en dévoiler, sachez que les 3 femmes n’auront ni une vie facile ni une vie ordinaire. Lucinda Riley m’a complètement absorbée dans tout cela, j’ai vu les années de chacune des 3 femmes défiler devant mes yeux et le tout finissant en apothéose après les nombreuses péripéties amenées par un personnage complètement flippant ! J’étais là bien consciente, moi lectrice, de toutes les ficelles de l’histoire et je voulais tant prévenir les autres personnages de faire attention, de se protéger avant qu’un drame de plus n’arrive.

Je me suis follement attachée aux personnages de cette saga, ils m’ont tous plu, j’ai aimé les vies extraordinaires qu’ils vivent, les nombreux rebondissements auxquels ils ont à faire face (dans l’histoire d’amour de Greta notamment) et puis il y a ce cadre enchanteur qui nous promène entre Londres et la belle résidence de Marchmont Hall qui a pris vie pour toujours en image dans un coin de ma tête.

Ma notation :

Un roman sublime dans lequel j’ai plongé avec passion. Une fresque familiale emplie de secrets comme j’aime tant en lire.

4 commentaires sur « L’ange de Marchmont Hall, Lucinda Riley »

  1. Ping: Bilan 2019 |

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s