Cupidon a des ailes en carton, Raphaëlle Giordano

Quatrième de couverture :

Meredith aime Antoine. Éperdument. Mais elle n’est pas prête. Comédienne en devenir, ayant l’impression d’être encore une esquisse d’elle-même, elle veut éviter à leur histoire de tomber dans les mauvais pièges de Cupidon. Alors, il lui faut se poser les bonnes questions : comment s’aimer mieux soi-même, aimer l’autre à la bonne distance, le comprendre, faire vivre la flamme du désir ? Meredith pressent qu’avec ce qu’il faut de travail, d’efforts et d’ouverture, on peut améliorer sa capacité à aimer, son  » Amourability « .

Son idée ? Profiter de sa prochaine tournée avec sa meilleure amie Rose, pour entreprendre une sorte de  » Love Tour « . Un tour du Moi, un tour du Nous, un tour de l’Amour.

Aussi, afin de se préparer à vivre pleinement le grand amour avec Antoine, elle doit s’éloigner. Prendre le risque de le perdre pour mieux le retrouver. Ils se donnent 6 mois et 1 jour. Le compte à rebours est lancé, rythmé par les facéties de Cupidon.

Meredith trouvera-t-elle ses réponses avant qu’il ne soit trop tard ?

L’avis de MadameOurse :

Vous avez certainement déjà entendu parler de Raphaelle Giordano. Je ne l’avais jamais lue et la sortie de son nouveau roman était l’occasion de la découvrir d’autant que j’aime beaucoup ce titre et que la couverture est absolument superbe !

Malheureusement, une fois ma lecture achevée, je ne suis pas convaincue. Je crois que ce livre n’était pas pour moi et que je ne pouvais pas le savoir avant de l’avoir lu justement. Le pitch de base est plutôt sympa : une jeune femme en couple qui s’interroge sur l’amour, qui ressent que quelque chose cloche dans sa relation et qui se dit qu’il faut qu’elle se réalise elle même avant de poursuivre cette relation. En effet, Meredith essaie de percer dans la comédie et, coexister à côté d’un compagnon qui lui, a déjà obtenu le succès, n’est pas chose aisée.

Je crois que le roman est parti trop vite à mon goût, on a vite basculé dans le Love Tour de Meredith, on a étonnamment vite passé le cap du « ça ne va pas quelque chose doit changer »; la solution Love Tour était déjà là. Trop rapide d’autant qu’il m’a manqué les bases de la relation d’Antoine et Meredith. En effet, comme ils vont prendre la parole à tour de rôle dans le roman, on va découvrir un homme fou amoureux de sa compagne, qui a vraiment trouvé en elle la femme de sa vie et qui est prêt à tout pour la garder à ses côtés. Mais moi lectrice, je n’ai pas eu les bases de leur relation, quelle était la force de leur relation, la profondeur de leur amour, l’intensité du lien entre eux ? Il m’a vraiment manqué ça, ressentir leur histoire d’amour avant de basculer dans le récit du Love Tour qui vient d’ailleurs dans le but de sauver cette relation dans l’esprit de Meredith.

C’est un roman qui a une bonne dynamique, on va suivre Meredith et Rose sa meilleure amie à travers leurs péripéties, c’est animé parce qu’il y a des rencontres avec des personnages plutôt sympa, il y a des questionnements et les réponses qui vont avec (c’est le côté développement personnel du roman). Et puis la finalité du roman est justement d’amener la conclusion de Meredith, sa vision de l’amour, de ce qu’il faut pour qu’un couple fonctionne, de comment exister soi dans le couple, etc. Et là, aie, je n’ai pas adhéré personnellement aux conclusions du roman. Je ne me retrouve pas là dedans, ce n’est pas mon point de vue sur le couple, l’amour. Et alors ? Ben je pense que c’est normal, on ne peut pas tous avoir le même point de vue sur les choses et je pense qu’il n’y a pas qu’une vérité, qu’une façon de vivre le couple, de vivre son histoire d’amour. Meredith a trouvé la sienne et je ne m’identifie pas à elle et à sa façon de penser. C’est MON jugement personnel et ça explique que ma lecture soit mitigée.

Ma notation :

Cupidon a des ailes en carton est un roman dynamique qui se lit bien. Néanmoins, je n’ai pas adhéré personnellement au message et laisse à chaque lecteur la possibilité de se faire son propre point de vue car je suis convaincue que, si le message que l’auteure fait passer n’était pas pour moi, il pourra néanmoins voir d’autres lecteurs s’identifier ou se reconnaître.

Merci aux éditions Eyrolles et Plon pour cette lecture

4 commentaires sur « Cupidon a des ailes en carton, Raphaëlle Giordano »

  1. J’avais vraiment pas aimé Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une… A la lecture de ton avis sur ce livre, je pense que cette auteure n’est effectivement pas pour moi !

    J'aime

  2. Je partage totalement ton avis, ce livre n’était pas pour moi… je n’ai pas du tout apprécié l’héroïne et son comportement envers Antoine… néanmoins je ne doute pas que d’autres personnes puissent apprécier ce roman !

    J'aime

Répondre à ellemlire Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s