Je te promets la liberté, Laurent Gounelle

Quatrième de couverture :

Imaginez : votre employeur vous laisse dix jours pour sauver votre poste et, le soir même, votre conjoint vous laisse entendre que votre couple n’en a plus pour longtemps… Dans les deux cas, on vous reproche votre personnalité, mais qu’y pouvez-vous ?
Lorsqu’un ami vous parle d’un homme mystérieux, membre d’une confrérie très secrète détentrice d’un savoir ancestral, qui a le pouvoir d’installer en vous une toute nouvelle personnalité, la perspective est peut-être tentante…

C’est ce qui arrive à Sybille Shirdoon, l’héroïne de cette histoire : confrontée à l’échec, à la séparation, à la trahison, mais aussi au bonheur, à la joie, à l’amour, elle s’embarque alors dans un chemin extraordinaire vers la découverte de soi et des autres.

L’avis de Lunatic :

La 4ème de couverture nous promet un roman à suspense. Je dois vraiment avoir une autre vision du « suspense » car à mon sens on en est très loin. Alors effectivement, on peut être happé par cette histoire, on peut avoir envie de rapidement en savoir davantage, mais de la à parler de suspense? Passons sur ce détail !

Le personnage clé de ce récit est Sybille Shirdoon. Directrice d’un bateau-restaurant sur le Rhône, elle a 10 jours pour prouver qu’elle peut rester à son poste. Elle doit convaincre son patron ainsi qu’un homme venu auditer l’entreprise. Elle a bien compris que le souci c’est sa personnalité, ou plutôt son manque de personnalité. Elle rencontre alors une sorte de gourou mystérieux qui la le « pouvoir » d’installer en elle une nouvelle personnalité. Elle va ainsi tester plusieurs personnalités, en découvrir les avantages sur sa vie privé ou professionnelle, mais surtout de nouveaux inconvénients.

L’idée de départ est sympa, l’histoire de Sybille est très originale. Mais j’avoue avoir trouvé ce récit assommant. Je connais l’écriture de Laurent Gounelle, je savais bien quel genre de récit m’attendait, mais cette fois ci je n’ai pas du tout été sensible aux messages qu’il souhaite nous faire passer. Tout est si niais, tout sonne faux. Sybille n’inspire aucune sympathie, pas plus que Nathan son pauvre compagnon. Aucun employé à bord du bateau ne relève le niveau. Alors oui, ce roman nous interroge forcément sur nostre propre personnalité, sur celle que l’on voudrait avoir. On se demande comment les autres nous voient, ce qu’on dégage et ce qu’on peut apporter aux autres. On peut douter, on peut se satisfaire, on réfléchit. Mais ici le coté ésotérique, développement personnel prend trop le dessus sur le roman, c’est dommage.

 Ma notation :

Déception de cette fin d’année.

Publicités

Un commentaire sur « Je te promets la liberté, Laurent Gounelle »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s