[Duo Lecture] La vie est belle et drôle à la fois, Clarisse Sabard

Pourquoi ce livre : 

(MadameOurse) Si vous avez l’habitude de suivre le blog, vous avez sûrement déjà vu passer les avis de Lunatic sur les romans de Clarisse Sabard. Elle les a tous lus et elle les adore ! Plusieurs fois déjà je lui ai dit qu’il faudrait que je découvre à mon tour. Et puis alors que j’allais acheter un autre livre, j’ai décidé de prendre aussi La vie est belle et drôle à fois. C’était l’occasion !

(Lunatic) Impossible de rater une parution de Clarisse Sabard. Et c’était le moment de partager ma lecture avec Madame Ourse après lui avoir dit à plusieurs reprises qu’elle devait lire cette auteure.

La couverture :

Ah, on va pouvoir animer un peu cette rubrique aujourd’hui car figurez-vous que ce livre est livré avec 2 couvertures en une ! Il y a la jaquette rouge (photo de gauche) avec le thème de Noël et une autre couverture (photo de droite) avec des coloris plus dynamiques et qui laisse bien apparaître le thème feel good.

On est très curieuses ici, vous le savez, et on ne résiste pas à faire un petit sondage pour que vous nous disiez quelle couverture vous préférez. Et on vous dit ensuite celle que nous avons préféré.

(Lunatic) Je trouve que cette couverture rouge avec cette couronne de sapin colle parfaitement à l’atmosphère du roman. J’aime beaucoup.

(MadameOurse) Alors… suspense… La couverture rouge ne me fait ni chaud ni froid et le thème de Noël ne m’attirera pas plus que ça (dans le sens où ce n’est pas ça qui provoquera mon envie d’achat). En revanche, je suis complètement fan de la couverture feel good qui a de superbes coloris ! J’ai d’ailleurs retiré la jaquette du livre pendant toute ma lecture. Et j’ai été très contente de lire la description de la maison de la mère de Léna au début du roman car c’est exactement celle de l’image.

La quatrième de couverture :

« Il me reste quelques rêves à réaliser et le moment est venu de m’y atteler. Je vous aime très fort. À très bientôt ! Maman. »

Léna n’en revient pas. Comment sa mère, qui l’a convoquée pour passer Noël dans la maison de son enfance, a-t-elle pu disparaître en ne lui laissant que ce message sibyllin ? La voilà donc coincée dans le petit village de Vallenot au coeur des Alpes de Haute-Provence et condamnée à passer la fête qu’elle hait plus que tout, entourée de sa famille pour le moins… haute en couleur ! Mais les fêtes de famille ont le don de faire rejaillir les secrets enfouis. Les douloureux, ceux qu’on voudrait oublier, mais aussi ceux qui permettent d’avancer…

Après lecture :

(Lunatic) Lena n’aime pas les fêtes de noël, et elle ne pensait pas accepter l’invitation par mail de sa mère lui demandant de passer les fêtes de fin d’années en famille dans le petit village familial. En arrivant sur place avec son frère et sa nièce adolescente, surprise : sa mère a disparu, leur laissant juste une brève lettre. Malgré l’absence de leur mère, ils décident de rester pour passer du temps en famille avec leur grand-mère et leur oncle. C’est aussi l’occasion de revoir d’anciennes connaissances connus dans son adolescence. Ces quelques jours à Vallenot vont aussi réveiller chez Léna de mauvais souvenirs et mettre en lumière les raisons de son aversion pour noël.

Je retrouve dans ce roman tout ce que j’aime chez l’auteure. Une héroïne dans la trentaine, sympathique et attachante à laquelle je peux tout à fait m’identifier. J’aime ce genre de personnage qui me ressemble, ou pourrait ressembler à mes amies et proches. Des personnages qui gravitent autour d’elle, tout aussi sympathiques et touchants. Son frère en pleine crise de couple, sa nièce étouffée par un père protecteur, une grand mère originale et moderne, son père envers qui elle se montre surement trop dure, etc etc… L’écriture de Clarisse Sabard est toujours aussi agréable à lire. Un récit fluide, oscillant entre humour et émotion. Ici aussi il est question de secret de famille, même s’il n’est pas au cœur de l’intrigue comme ça peut l’être dans ses autres romans. On a quelques flashback dans le passé, mais à plus petites doses, juste de quoi comprendre les tourments de notre héroïne. Bref, j’ai aimé ce texte, une jolie petite parenthèse pour patienter jusqu’en 2019 en attendant un 4ème roman.

(MadameOurse) Ce roman est une pure comédie de Noël, vous savez ces films qu’on aime tant regarder les après midi d’hiver en mangeant des chocolats ? Ici, il y a tous les ingrédients qu’on retrouve dans les films : une sacré bande de personnages, un retour dans la ville de l’enfance (Vallenot pour Léna), des fêtes à passer en famille qui n’enchantent pas tout le monde, une / des amourettes dans l’air, beaucoup d’humour, une dose d’aventure et de secrets. Mélangez le tout et vous passez un agréable moment de lecture avec la famille de Léna.

Je me suis doutée assez vite au cours de ma lecture, bien que n’ayant jamais lu Clarisse Sabard, que ses autres romans devaient être autrement plus émouvants. Celui-ci est assez simple, j’ai trouvé que la première partie restait dans la mise en place de l’histoire et que ça manquait un peu d’action. Heureusement, tout se chamboule sur la seconde partie avec la disparition de Violette, l’adorable romance que va vivre Léna (oh comme on aimerait être à sa place!), la révélation du secret qui concerne le grand père et l’explication de l’absence de la mère et Léna et Tom.

Et au final, c’est un livre qu’on referme avec le sourire et qui nous a vraiment fait du bien !

Un commentaire sur « [Duo Lecture] La vie est belle et drôle à la fois, Clarisse Sabard »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s