Les roses du Montfort, Gilles Laporte

Quatrième de couverture :

De 1899 à 1918, dans le décor des Vosges et de leurs vignes, le destin de Louise, fille de vigneron, qui gagne sa liberté et l’amour après sa rencontre avec trois hommes.
Au premier jour des vendanges de 1899, Louise fête ses dix-huit ans sur les pentes du Montfort. Son père, Charles Vinot, viticulteur sur ces coteaux des Vosges, veille sur elle comme sur sa vigne : sans relâche. Quitte à sacrifier son bonheur, il est prêt à la marier à un vieux garçon dont la parcelle avoisine la sienne.
Mais le phylloxéra, ce fléau, ruine les vignobles. Grâce aux conseils d’un pépiniériste réputé du pays et d’un spécialiste alsacien, la vigne de Vinot sera reconstituée. Le temps d’une passion avec un ingénieur venu du Nord, le bonheur de Louise sera épargné, jusqu’à ce que cet homme révèle sa nature profonde…
Le travail patient de la terre et du vin, la paix retrouvée avec son père suffiront-ils pour que Louise, jeune rose à peine éclose, emportée par le tourbillon de l’Histoire, s’ouvre enfin au bonheur et à la liberté ?

L’avis de MadameOurse : 

J’ai eu la surprise de recevoir ce joli roman à mon retour de vacances. En découvrant le résumé, j’ai eu le sentiment que j’allais replonger avec cette lecture dans les romans que ma mère acceptait que je sorte de sa bibliothèque quand j’étais ado (j’ai pu lire toute sa bibliothèque mais elle contrôlait chaque lecture en fonction de mon âge). J’avais notamment lu Henri Troyat qui nous offre aussi des romans historiques plongés au cœur d’une région de France.

Ici, c’est en Lorraine et plus précisément dans les Vosges que nous emmène Gilles Laporte. J’y ai découvert une jolie famille : lui vigneron, elle dentellière et leur fille unique et chérie, Louise. A 20 ans, il est vite question du mariage de Louise, et les alliances de la vigne poussent son père à vouloir la marier au fils du vigneron voisin. J’ai été émue alors par la réaction de la mère qui, ayant pu épouser celui qu’elle aime, s’opposera fermement à la décision de son mari. Le lien familial est alors toujours évoqué au cours du roman de manière très simple, pas de grandes effusions mais de petites choses qui montrent à quel point l’amour est là.

Le roman va se dérouler d’année en année, nous faisant suivre le quotidien des personnages et les grands événements historiques de la région : l’arrivée du phylloxéra en sera un élément-clé, mettant en péril le devenir des Vinot. Puis, c’est la première guerre mondiale qui viendra toucher nos personnages. Entre temps, Louise partira vivre à la ville, chez son oncle et sa tante, y fera la rencontre d’Henri avec qui les choses ne se passeront pas si bien que prévu et reprendra alors la vie sous le foyer familial.

C’est un roman doux à lire, il décrit la vie de l’époque, les joies, les peines, j’ai aimé être plongée dans la Lorraine de mon amie Lunatic, ai pensé plusieurs fois à elle au cours de ma lecture. Et puis les personnages feront face au qu’en dira-t-on, choisissant des chemins de vie très décriés à l’époque, pourtant, ces choix, ici, n’empêcheront pas nos personnages d’être heureux. Le jugement qui peut être porté sur la vie de Louise transparaît peu dans le récit de l’auteur et j’ai trouvé ça chouette, ça nous amène en tant que lecteur à un regard positif sur les choses.

La fin du roman amènera une belle rencontre dans la vie de Louise, un joli moment de la lecture, simple, fort, évident, j’ai beaucoup aimé le personnage d’André, sa simplicité et le regard qu’il a sur la vie qu’il attend de vivre.

Ma notation :

Un agréable roman qui offre une jolie découverte de l’Histoire de la Lorraine au sein d’une famille forte et unie.

Merci à Laetitia des éditions Presses de la Cité pour cette lecture.

Publicités

Un commentaire sur « Les roses du Montfort, Gilles Laporte »

  1. Gille Laporte! Un grand auteur, très apprécié et un homme très sympathique parait-il.
    Honte à moi, je n’ai jamais lu un seul roman de cet auteur. Et pourtant j’en ai des dizaines au catalogue..

    J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s