Les bienheureuses, Mark Edwards et Louise Voss

 

Quatrième de couverture :

Elle n’arrivait pas à croire qu’il veuille la rencontrer. Il était célèbre. Elle n’était personne. Enfin, quelqu’un se rendait compte qu’elle était unique…

Lorsque le corps d’une jeune fille est retrouvé mutilé dans une chambre d’hôtel à Londres, l’inspecteur Patrick Lennon est chargé de l’enquête. Personne n’a vu la victime ni son tueur, et le meurtre n’a aucun motif apparent… jusqu’à ce qu’une deuxième adolescente soit à son tour violemment assassinée. Lennon réalise rapidement que quelqu’un s’attaque aux fans de l’un des plus célèbres boys band du monde.

L’avis de Lunatic :

L’an dernier je lisais Le berceau de la peur, et je m’impatientais de relire une enquête de Patrick Lennon. Alors quand j’ai vu que Netgalley proposait le second roman de ce duo d’auteurs, j’ai sauté dessus.

Dans un motel, une jeune fille est retrouvée morte. Aucun indice, aucune piste ! Lennon est en charge de l’enquête alors même qu’il en difficulté dans sa vie personnelle. Ceux qui ont lu le premier roman se souviendront des épreuves qui ont marqué son couple, pour les autres tout est subtilement rappelé. Ainsi on peut très bien lire ce roman sans avoir lu le précédent. Rapidement, une deuxième jeune fille est à son tour tuée de la même façon. Un lien est alors établi entre elles : elles sont toutes les deux fans d’un groupe de musique, les On Target. Lennon va alors enquêter dans l’entourage du groupe, des fans et va découvrir à quel point le net et les réseaux sociaux peuvent être ravageurs et dangereux.

L’enquête se mêle à sa vie personnelle. On assiste aux interrogations de Patrick sur son couple, sa fille mais on se rend compte surtout à quel point il souhaite résoudre cette enquête. Il culpabilise sur le sort de ces jeunes filles et souhaite vivement qu’un nouveau drame n’arrive pas. Il est malgré lui obligé de partager l’enquête avec Winckler, un collègue très antipathique et qui essaie de le décrédibiliser. Les autres personnages secondaires sont heureusement plus bienveillants envers lui. J’ai été attendrie par le personnage de Wendy, jeune recrue qui sera d’une grande aide dans l’enquête.

Ce roman comme je le disais met en lumière la façon dont les jeunes fans utilisent les réseaux sociaux. Écriture de fan-fiction sur wattpadd, échange sur Twitter ou Instagram…. L’esprit de compétition est très présent, la solidarité entre fans ne semble pas être de mise. Insultes, menaces et intimidations dominent. Et si l’origine de cette affaire avait pris sa source en ligne justement? C’est que semble penser Lennon.

J’ai passé un très bon moment avec ce roman. J’ai beaucoup apprécié une petite note de Mark Edwards en fin du roman qui explique comment les deux auteurs s’organisent pour écrire un roman ensemble tout en étant à distance l’un de l’autre. C’est très instructif et sympa d’avoir accès aux coulisses de l’écriture. A noter que cette alternance d’auteurs ne se sent pas du tout pendant la lecture.

Ma notation :

Un super thriller. Vite vite, un 3ème tome des enquêtes de Patrick Lennon.

(Roman lu en partenariat avec Netgalley)

 

 

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s