Les fureurs invisibles du coeur, John Boyne

 

Quatrième de couverture :

Cyril Avery n’est pas un vrai Avery et il ne le sera jamais – ou du moins, c’est ce que lui répètent ses parents adoptifs. Mais s’il n’est pas un vrai Avery, qui est-il ?
Né d’une fille-mère bannie de la communauté rurale irlandaise où elle a grandi, devenu fils adoptif d’un couple dublinois aisé et excentrique par l’entremise d’une nonne rédemptoriste bossue, Cyril dérive dans la vie, avec pour seul et précaire ancrage son indéfectible amitié pour le jeune Julian Woodbead, un garçon infiniment plus fascinant et dangereux.
Balloté par le destin et les coïncidences, Cyril passera toute sa vie à chercher qui il est et d’où il vient – et pendant près de trois quarts de siècle, il va se débattre dans la quête de son identité, de sa famille, de son pays et bien plus encore.

L’avis de Lunatic :

J’ai lu un roman de John Boyne il y a quelques années que j’avais beaucoup aimé. Le résumé de ce titre étant bien différent, j’ai tout de même voulu me laisser tenter.

Le premier chapitre m’a mis une grosse claque. L’auteur nous donne directement le ton de ce que sera le reste du roman, un texte dur et chargé d’émotions. Le narrateur de ce chapitre est Cyril. On rencontre sa mère Catherine, les raisons de sa venue à Dublin, les rencontres qu’elle a pu faire. On découvre alors Dublin et l’Irlande dans toute sa laideur. Un pays strict, dominé par l’Eglise. La description qu’elle nous fait de la fuite de son petit village est glaçante. Imaginez une jeune fille enceinte hors mariage. Elle sera humiliée et bannie par sa famille. Ce chapitre se conclut par la naissance de Cyril. Une fin de chapitre tragique, violente et cruelle, à l’image de ce que sera la suite du roman.

On va ensuite traverser la vie de Cyril pendant près de 70 ans. On fera un bond de 7 années entre chaque chapitre. Le roman commence lorsqu’il a 7 ans et rencontre celui qui sera son meilleur ami, Julian. Il s’achèvera à sa mort. Et l’on devient alors spectateur d’une vie si riche, si intense, malheureuse et belle, pleine d’amour et de violence. Cyril se rendra vite compte qu’il est différent, qu’il aime les hommes. Dans ce pays très conservateur, impossible d’assumer et de se dévoiler au grand jour. Les différents drames de sa vie l’obligeront à changer à de nombreuses reprises de trajectoires. Nouvel emploi, nouveau pays, nouvelle rencontre. On quittera alors l’Irlande pour d’autres pays, où même s’il pourra y vivre sans se cacher, le simple fait d’aimer un autre homme semble si difficile à faire comprendre aux gens.

Je me suis vraiment attachée à Cyril. J’ai souffert avec lui tout au long du roman. Être témoin de toute la violence à laquelle les homosexuels ont étés confrontés au cours du 20ème siècle est difficile à lire. Je me suis réjouie aussi quand la vie lui était plus clémente, heureuse de le sentir un peu apaisé. Les personnages qui l’entourent sont tout aussi attachants et assez originaux. J’ai beaucoup aimé le personnage de sa mère adoptive. Une femme libre, un peu fantasque, écrivain, mais qui souhaite surtout ne pas connaître le succès. Toute une galerie de personnages qui joueront tous un rôle important dans sa vie, qui l’aimeront à leur manière, souvent maladroitement mais avec beaucoup de respect et de tendresse.

Difficile de refermer ce livre tant j’aurai voulu passer encore quelques années en compagnie de Cyril. Un personnage fort, marquant qui ne peut que toucher ceux qui s’aventureront à lire ce roman magnifique et tragique à la fois.

Ma notation :

Une merveille. Ne pas laisser passer ce roman sans le lire. Coup de poing garanti.

(Roman lu en partenariat avec Netgalley)

2 commentaires sur « Les fureurs invisibles du coeur, John Boyne »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s