Vise la lune et au-delà !, Marilyse Trécourt

Quatrième de couverture :

Estelle a 38 ans et, en apparence, tout pour être heureuse. Pourtant, elle rêve d’une vie meilleure dans laquelle son chef de service reconnaîtrait sa vraie valeur, son fils travaillerait à l’école et son mari ferait plus attention à elle. Lors d’une insomnie résistant aux somnifères, Estelle googlise  » changer de vie « . Elle tombe sur un article, inspiré par la loi d’attraction, qui explique que pour amorcer le changement, il suffit de visualiser ce que l’on souhaite et de l’écrire. Sans y croire une seconde, elle formule un premier vœu, qu’elle s’envoie par mail. Le lendemain matin, quand ce vœu se trouve réalisé, Estelle découvre qu’elle vient, sans le savoir, de souscrire à un programme de réalisation de rêves. Prenant goût à l’exercice, Estelle, supervisée par Tom, son assistant virtuel, émettra un ensemble de vœux pour rénover sa vie. Mais, alors que tout change autour d’elle selon ses désirs les plus fantasques, Estelle se sent toujours seule et insatisfaite. A quoi tient donc le bonheur ?

L’avis de MadameOurse :

J’ai été tentée par ce roman et son effet baguette magique sur la vie dont nous rêvons tous avouons-le ! Estelle a cette chance, du jour au lendemain, elle demande à partager sa vie avec Brad Pitt et … le voilà dans sa vie. Pas tout à fait le vrai Brad mais un qui serait installé là depuis plusieurs années et qui aurait toujours été là à la place de Richard, son mari. Richard c’est le mari un peu égocentrique, qui ne fait plus trop attention à sa femme sauf pour demander ce qu’il y a à manger, qui ne fait rien à la maison et qui râle sans cesse.

Alors l’échanger par Brad, le rêve non ? Et bien en fait Estelle va se rendre compte que Brad a aussi ses cotés relou. En fait il est « trop ». Il est attentionné mais c’est trop, amoureux mais c’est trop, positif mais c’est trop. Bref, Estelle va vite se rendre compte qu’il lui faut doser les vœux qu’elle soumet à Tom. Et, avec son aide, elle va se questionner sur sa vie, en admettant que telle chose ne lui plait pas mais en se demandant précisément ce qu’elle voudrait à la place.

Et elle va expérimenter des changements à sa vie, en tâtonnant, en se questionnant sur les relations qu’elle a avec ses proches. Elle va aussi assister à des stages avec d’autres demandeurs de rêves comme elle, des stages complètement connotés développement personnel qui m’ont personnellement appris. C’est le but du roman. On peut le lire juste comme ça, en y prenant l’humour qui y est, en s’amusant et s’intéressant du questionnement de vie auquel Estelle fait face. Mais on peut aussi y puiser plus pour soi même. Et il y a notamment tout un livret final en ce sens à la fin du roman pour pratiquer si l’on le souhaite les exercices décrits dans l’histoire.

Ce roman m’a rappelé une autre publication Eyrolles lue récemment : Et si tu redistribuais les cartes de ta vie ?; je trouve que ce sont deux romans très proches avec deux héroïnes qui font face à un changement de cap en se questionnant et qui vont être aidées l’une et l’autre pour écrire une nouvelle page à leur vie. Ces deux romans développent le tout avec autant de simplicité et avec un humour bien appréciable.

Ma notation :

Une lecture agréable.

Merci aux éditions Eyrolles pour cette lecture

 

Publicités

Un commentaire sur « Vise la lune et au-delà !, Marilyse Trécourt »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s