Les brumes de Key West, Vanessa Lafaye

Quatrième de couverture : 

Puisant dans l’histoire mouvementée du sud des États-Unis, Vanessa Lafaye livre, avec finesse et élégance, le récit d’une passion interdite, sur fond de ségrégation, de fanatisme et de violence.
1993. En plein jour, dans une rue bondée de Floride, une femme de quatre-vingt-seize ans abat froidement un membre du Ku Klux Klan.
1919. Bannie par les siens, Alicia Cortez, vingt-deux ans, quitte La Havane pour rejoindre l’Amérique et sa cousine Beatriz, tenancière du Pearl’s, l’une des maisons closes les plus fréquentées de Key West.
Avec son charme exotique, la belle Cubaine trouve rapidement sa place dans cet univers sensuel et secret. Aidée de John, vétéran tourmenté et propriétaire d’un bar voisin, Alicia va jusqu’à organiser la contrebande d’alcool, pour contrer les lois de la prohibition. Et leur amitié laisse bientôt place à une profonde attirance.
Mais la menace du Klan gronde dans l’archipel… Et le rapprochement entre une métisse à la réputation sulfureuse et un héros de guerre blanc ne passe pas inaperçu. Et ne saurait être toléré.
Dans les brumes de Key West, un drame se prépare…

L’avis de MadameOurse :

Ce roman historique m’attirait pour les thèmes abordés : racisme et Ku Klux Klan. Le Ku Klux Klan m’est assez inconnu donc je trouvais ça sympa d’en savoir plus à travers une lecture.

Je me suis très très vite attachée à Alicia. On la découvre d’abord sous les traits d’une vieille dame qui commet un crime. On en saura très peu, qui a-t-elle tué ? Pourquoi ? On comprend seulement que ce meurtre est une vengeance assumée, que tuer cet homme l’a soulagée d’un fardeau qu’elle portait depuis trop longtemps.

C’est donc avec ces prémices que l’on découvre ensuite la jeune Alicia. Elle arrive en Floride auprès de sa tante. Elle ne s’attend pas du tout à ce que celle-ci, qui a accepté de l’accueillir, soit la tenancière d’une maison close ! J’ai adoré le personnage d’Alicia, c’est une toute jeune femme mais elle sait ce qu’elle veut et ne veut pas dans la vie. Hors de question pour elle de s’installer dans un bordel et l’idée de devenir une « fille » elle aussi n’est pas pour elle. Et pourtant, elle va changer le cours des choses et devenir Melle Pearl, tenancière en lieu et place de sa tante. Elle va amener un vrai renouveau dans cette maison, sur le plan du confort des lieux, déploiera une activité aussi en cuisine pour proposer plus de choses à ses clients et ira même proposer des remèdes médicaux à base de plantes.

A côté de ça, elle se fera aider de son voisin John, un blanc, à la tête d’un bar. Très vite ils deviendront particulièrement proches. Et la Floride de cette époque ne regarde pas d’un très bon œil les couples mixtes. Les brumes de Key West va petit à petit nous plonger dans cette époque où le Ku Klux Klan s’installe et commence à sévir. Par quelques anecdotes dans le roman, on comprend la tristesse de l’époque, les traitements réservés aux gens qui ne respectaient pas les prétextes du Klan sont épouvantables. Et le couple d’Alicia et John sera bien sûr en première cible.

L’histoire s’achève aux côtés de la vieille dame qu’est Alicia, détenue en prison avant son jugement. On découvre alors qui elle a tué. Il n’y a pas de suspense particulier sur le meurtre qu’elle a commis, ni sur le nom de la personne tuée ni sur le jugement dont écopera Alicia. Du coup, j’ai trouvé cette fin assez douce. Elle va bien avec l’ambiance générale du roman.

Ma notation :

Un joli roman, j’ai eu grand plaisir à partager mes soirées avec Alicia et John. C’est aussi un roman librement adapté d’une histoire vraie ce qui ne l’en rend que plus intéressant.

Merci aux éditions Belfond pour cette lecture.

Publicités

4 commentaires sur « Les brumes de Key West, Vanessa Lafaye »

    1. Oui un petit peu sur les façons dont ils s installaient ds une nouvelle ville et se debarassaient des personnes indésirables. Mais si tu cherches un roman qui évoque ce thème en profondeur tu y trouveras pas ton compte.

      J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s