Avec des si et des peut-être, Carène Ponte

Pourquoi ce livre ?

(Lunatic) Dès la sortie de ce titre sur Netgalley, Madame Ourse m’a de suite prévenue. En attendant la version papier, je devais le lire !

(MadameOurse) Lunatic m’a plus d’une fois donné envie de découvrir Carène Ponte par ses avis. Et puis j’aime bien la femme qu’elle est sur les réseaux sociaux, j’avais envie de découvrir son univers.

La couverture:

(MadameOurse) Je ne suis pas spécialement fan de cette couverture je dois dire. Elle a un côté un peu rétro mais elle ne m’attire pas plus que ça. En revanche, j’adore le titre !

(Lunatic) Une couverture coloré, pleine de pep’s et de fraîcheur.

La quatrième de couverture :

Aimeriez-vous savoir quelle serait votre vie si vous aviez fait d’autres choix ?

Prof de français au lycée de Savannah (-sur-Seine), Maxine vit en colocation avec Claudia (et ses crèmes au jus d’herbe fermenté), elle aime Flaubert (ses élèves, Stromae), courir avec ses deux meilleures amies (trois cents mètres) et aller chez le dentiste (sa sœur).
Maxine croit aux signes et aux messages de l’Univers. Pourtant elle ne peut s’empêcher de se demander :  » Et si j’étais allée ici plutôt que là, si j’avais fait ceci au lieu de cela, ma vie serait-elle chamboulée ?  »
En bonne prof de français, Maxine aime le conditionnel…
Mais à trop réfléchir Avec des si et des peut-être, ne risque-t-on pas d’oublier de vivre au présent ?
Et si la vie décidait de lui réserver un drôle de tour ?

Après lecture :

(MadameOurse) Ce roman se lit très vite, les chapitres sont assez courts, l’histoire est simple et dynamique et c’est truffé d’humour ! A tel point que je me suis dit que je verrai bien cette histoire adaptée en comédie télé.

Tout le premier quart du roman, je me suis installée dans l’histoire en découvrant les personnages mais j’étais tracassée, je me demandais « ok et où elle veut en venir ? ». J’avais aucune idée de ce qui allait suivre et j’attendais vraiment qu’il se passe quelque chose qui me captive parce que là je ne voyais pas bien. Et puis, le rebondissement que j’appelais de toutes mes forces et venu et j’ai passé la suite de la lecture suspendue aux pages ! C’est une pure comédie et c’est hyper amusant. Et il y a quand même des petites émotions à vivre car comédie ne veut pas dire que tout ce qui se passe dans la vie des personnages est drôle.

Cet avis vous laissera le mystère sur ce qu’il se passe dans ce roman, pas de spoiler ici, vous le savez bien. Au final, c’est un roman qui questionne sur la vie idéale que l’on s’imagine tous et qui permet surtout de recentrer les choses : nous savons tous très bien que cette vie de rêve ne nous ferait pas forcément rêver longtemps. Et c’est ce que Maxine (j’adore ce prénom) vivra. Au final pour moi, ce fut une lecture sympa. Peut être cependant que j’en attendais plus d’émotions, je pensais que l’univers de Carène Ponte me marquerait plus ce qui n’a pas été le cas. Mais, je le redis, elle a un humour permanent qui rend la lecture de son roman pleine de bonne humeur.

(Lunatic)

Carène Ponte, je l’ai découverte l’an dernier via Netgalley également. C’est une auteure et une nana qui à travers les réseaux sociaux parait hyper sympa. Un peu la bonne amie qu’on a envie d’avoir. Vous êtes bien placés pour savoir qu’elle est gentille et généreuse car elle avait permis à l’une d’entre vous de gagner un exemplaire dédicacé de son roman l’an dernier.

J’ai dévoré ce roman. J’ai adoré les personnages et son écriture si fraîche, drôle. Les petites notes au fil du texte sont justes terribles. J’ai souri, j’ai ri.

Maxine est attachante, marrante et je pense que beaucoup se reconnaîtront dans son habitude de se demander ce que la vie serait SI on avait fait d’autres choix. J’ai trouvé très attendrissant sa relation avec Moune, sa grand-mère. Les personnages secondaires ne sont pas en reste. On a toutes autour de nous une nana combattante et (trop?) féministe comme Audrey, ou la nana végan/bio/sans gluten/adepte du yoga ou je ne sais quoi qui use de ce mode de vie à l’excès, comme Claudia sa colocataire.

Carène Ponte fait revenir un personnage de son dernier roman: Germain. Quelle bonne idée! Même si perso il m’agace assez ce mec. Je connais qu’un seul Germain dans la vie, et en lisant le roman, sa tête venait se greffer à l’histoire. Bizarrement il était ennuyeux et fade comme le comptable… 😉
Madame Ourse disait que ce roman ferait un super film, et je suis bien d’accord. Moune fait justement référence à un film pour décrire la folle aventure que vit Maxine dans ce roman (non non, on peut pas en dire plus pour pas vous gâcher la lecture). Personnellement, j’ai pensé à un tout autre film au fil de ma lecture. Bref, vous l’aurez compris, encore une fois conquise et je n’hésiterai pas à parler de ce roman autour de moi. 

(Roman lu en partenariat avec Netgalley

à paraître le 24/05/2018 aux éditions Michel Lafon)

Un commentaire sur « Avec des si et des peut-être, Carène Ponte »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s