L’été du cyclone, Beatriz William

Quatrième de couverture :

(Une fois n’est pas coutume, je vous livre ici une version écourtée du résumé du roman car je n’en ai pas trouvé qui me satisfasse et que toutes en disent bien trop à mon goût.)

1931. Discrète et réservée, Lily Dane n’a jamais su laisser parler son cœur. Jusqu’à ce que son chemin croise celui de Nick Greenwald. Le coup de foudre est immédiat, mais Lily est inquiète : elle, issue de la haute société new-yorkaise, pourra-t-elle jamais faire accepter à sa famille son amour pour un étudiant désargenté d’origine juive ?
1938. Alors qu’elle séjourne avec sa mère et sa petite-sœur dans la paisible station balnéaire de Seaview, Rhode Island, Lily a un choc : Budgie, son amie d’enfance qu’elle n’a pas revue depuis sept ans, est là. Accompagnée de son mari, le beau Nick Greenwald. Effondrée, Lily fait son possible pour éviter le couple.

L’avis de MadameOurse :

J’avais découvert Beatriz Williams l’an dernier et j’avais été complètement charmée par son roman. C’est Lunatic qui m’a fait la surprise de m’offrir cet autre titre de l’auteure qu’elle venait de trouver dans une bourse aux livres. J’étais ravie et je l’ai donc lu très vite.

Je dois vous avouer qu’on retrouve un peu la même recette que dans l’autre roman de l’auteure mais franchement ça marche tellement bien que je n’ai pas boudé mon plaisir. D’abord il y a cette période historique autour des années 30 qui est vraiment très plaisante à lire et puis il y a le contexte des familles bourgeoises à une époque où les mœurs se libèrent mais où le poids des secrets et des convenances reste encore très fort.

On suivra Lily en 1931 dans sa vie de jeune étudiante qui commence à faire des rencontres amoureuses. Et on la retrouvera quelques années plus tard, en 1938, elle est célibataire, vit avec sa mère et sa petite sœur et semble coincée dans son célibat. Que s’est il passé entre temps ?

Très vite, en 1931 on la voit folle amoureuse de Nick et ce jeune couple est bien décidé à passer sa vie ensemble. Ce n’est pas du tout une amourette, c’est une histoire d’amour très forte et très émouvante. J’ai adoré l’histoire de Nick et Lily. Pourtant, puisque les chapitres s’alternent entre 2 périodes, on sait aussi de suite que Nick n’a pas épousé Lily mais une autre jeune femme qui se trouve être la meilleure amie de Lily. Pourquoi ?

Et puis, autre bizarrerie de l’histoire, Lily s’occupe de sa petite sœur de 6 ans comme une maman, en disant que leur propre mère n’est pas suffisamment présente. Et on se demande un peu de qui Kiki est donc la fille…

L’histoire va se dénouer au fil d’un été où Lily va prendre des décisions très fortes de sens pour son avenir. Son grand amour étant à présent marié, se laissera-t-elle séduire par un autre jeune homme ?

C’est au cours d’un cyclone dévastateur sur la région que se dénoueront les derniers fils de l’histoire et j’ai adoré cette fin parce qu’on comprend enfin tout, les liens entre les personnages, les secrets que chacun cache et tout cela dans une intensité dramatique multipliée par 100 du fait du cyclone qui détruira la totalité des riches maisons bourgeoises.

Ma notation :

Un très très beau roman. Je foncerai sans hésiter à présent sur tout autre roman de Beatriz Williams tellement j’ai aimé les histoires qu’elle nous offre.

8 commentaires sur « L’été du cyclone, Beatriz William »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s