Duo Lecture : La chambre des merveilles, Julien Sandrel

Pourquoi ce livre ?
(MadameOurse) Parce que cette couverture m’a complètement tapé dans l’œil ! Et en lisant le résumé, je me disais que ça pourrait être aussi quelque chose qui tenterait Lunatic. On n’a pas hésité longtemps à le demander toutes les 2 à Netgalley. Et 4 jours après, il était lu !

(Lunatic) Au delà de la couverture, c’est surtout le résumé qui m’a tentée. La 4ème de couverture promettait un bon feel-good comme j’aime en lire.

La couverture:

(MadameOurse) SU-BLI-ME ! J’adore. Un vrai craquage dès que je l’ai vue. Et puis ce titre empli de magie… Je tenais absolument à ce que le contenu du roman soit à la hauteur de cette couverture enivrante qui donne envie de se plonger entre les pages du roman sans attendre.

(Lunatic) Une couverture attirante certes, mais qui ne m’a pas autant emballée que MadameOurse. J’ai aimé par contre comprendre pourquoi ce choix d’image au cours du roman.

 

La quatrième de couverture :
Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère,  Thelma, qu’il est  amoureux pour la première fois, il voit bien  qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part,  fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion  le percute de plein fouet.
Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas  d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis.  En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet  sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de  toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait  vivre au cours de sa vie.
Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles,  elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures,  il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à  revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers  elle il aura vécu la vie dont il rêvait.
Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on  a presque quarante ans…

Après lecture :
(MadameOurse) J’aime beaucoup l’idée à l’origine de ce roman, celle d’une mère qui va réaliser les rêves de son fils pour le faire revivre. Et sans savoir aucunement si cela va le faire sortir du coma. Thelma et Louis ont toujours vécu en symbiose tous les 2 mais sans être si proches que cela parce que Thelma est mariée à son travail. Lorsque Louis a cet accident qui va le plonger dans un coma dont les médecins ne savent pas s’il en ressortira, c’est la vie entière de Thelma qui va s’écrouler.
D’abord tentée de sombrer, de se laisser aller en se consolant à grandes rasades d’alcool, elle va par hasard mettre la main sur le carnet des rêves de son fils. Et l’idée de les réaliser prendra vite le pas. C’est rigolo parce qu’il faut bien se dire que les rêves d’un ado réalisés par sa mère de 40 ans c’est du level !
Il faut, je pense, lire ce livre sans se poser de questions, la réalisation des rêves de Louis n’est pas toujours crédible. Je pense pas personnellement, de mon point de vue de mère, que j’aurais laissé mon enfant à l’hôpital pour courir réaliser l’un de ses rêves à l’autre bout du monde. Le récit est un peu déstabilisant aussi par moments, j’ai ressenti qu’il s’agissait là d’un premier roman pour Julien Sandrel. Parfois j’aurais aimé que ce soit un roman plus étoffé, plus long. Il y avait tant à dire de plus. Mais si j’ai cette critique là qui me vient c’est aussi parce que j’aimais suffisamment le roman pour en vouloir plus, n’est ce pas ?
Lorsqu’arrive la fin du roman, nous avons rencontré de nombreux personnages, très attachants (Edgar <3, Isa, la mère de Thelma…) et c’est une jolie troupe comme une fan team qui est aux côtés de Louis à espérer son réveil. Et l’on se dit alors : que va choisir l’auteur, va-t-il faire revenir son personnage ? Pour le savoir, il vous faudra lire ce beau roman. Je peux juste vous dire que cette fin est belle, complètement à la hauteur et toute aussi magique que le reste de l’histoire.

(Lunatic) Le premier chapitre du roman est assez saisissant, on assiste à l’accident de Louis, à la détresse d’une mère. Tout est mis en place sans chichis, sans détails inutiles. Coma, culpabilité, peur, espoir, amour, famille, autant de mots, de sentiments qui vont prendre une part importante au récit. Alors qu’elle sombre, Thelma va se raccrocher à l’espoir, aidée par sa mère, en découvrant un carnet, qui contient une liste de choses trop cool à faire dont rêvait Louis. Et pour lui montrer que rien n’est impossible, elle décide de réaliser ses rêves à sa place, le faire vivre à travers elle en quelque sorte, une sorte de revanche pour cette mère hyperactive qui a trop souvent privilégié le travail à son fils.
Comme le dit MadameOurse, les situations pour les plus originales manquent de crédibilité par moments, mais on s’en fout! On vit avec Thelma à fond ses aventures, on espère avec elle pour le réveil de Louis, on souffre avec elle tout en souriant de ses maladresses. J’ai trouvé l’écriture un peu inégale, on a l’impression de vivre ces 4 semaines en accéléré, tout va trop vite, tout s’enchaîne. Et pourtant, je me suis attachée à ces personnages, à cette famille nouvelle qui se crée autour de Louis. J’ai commencé par trouver le récit un peu froid, le lisant de manière très neutre, puis l’auteur a su m’embarquer, me toucher en plein cœur, a su m’émerveiller. Un roman touchant et qui ne peut pas laisser indifférent.
Un dernier mot pour dire ma surprise de constater que ce roman a été écrit par un homme. Je ne l’ai remarqué qu’en commençant ma lecture. Je sais pas pourquoi, mais la couverture et le résumé en faisait un roman très féminin à mon sens (vive les clichés!). Et Julien Sandrel ne manque pas de sensibilité et d’émotions pour en faire un très beau roman.

netgalley-public-notag-md

(Roman lu en partenariat avec Netgalley

à paraître le 07/03 aux éditions Calmann-Lévy)

 

4 commentaires sur « Duo Lecture : La chambre des merveilles, Julien Sandrel »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s