La traversée, Jean-Christophe Tixier

Quatrième de couverture :

Jeune Africain, Sam voyage à bord d’un bateau de migrants vers l’Europe. Bientôt la mer grossit et la tempête éclate, provoquant le naufrage de l’embarcation. Sam, qui sait nager, échappe à la noyade et tente d’organiser la survie du groupe. Tandis que les minutes s’écoulent, les souvenirs de son passé remontent à la surface : son existence au village, son désir d’ailleurs, son départ, la belle Thiane au camp de réfugiés de Tripoli…
Mais la mer n’a pas dit son dernier mot…

L’avis de MadameOurse :

C’est ce joli dessin sur la couverture qui a éveillé mon intérêt pour cette lecture. Je ne pense pas que ce soit un hasard si j’ai lu plusieurs romans sur le thème des migrants ces derniers mois (On la trouvait plutôt jolie et Entre deux mondes). C’est un thème d’actualité et je trouve ça enrichissant de s’y sensibiliser par le biais de la lecture.

La traversée est un roman jeunesse assez court et qui se lit très vite. Les chapitres s’alternent entre des moments de la traversée compliquée de la Méditerranée où Sam et ses amis devront faire face à une tempête et des chapitres de la vie de Sam en Afrique et des personnes qu’il y a connu : sa famille, ses amis, d’autres migrants. Tous ces chapitres sont axés autour d’une personne et chaque fois, l’auteur nous dresse un joli portrait du personnage. Je me suis attachée à ces personnages qui sont si joliment dépeints.

J’ai apprécié que l’auteur ne cherche aucunement à enjoliver la réalité au prétexte qu’il écrit pour la jeunesse. Bien au contraire, il laisse bien entendre dans quelles conditions chaque homme / femme / enfant risque sa vie pour rejoindre le continent européen. Et il nous explique très bien également le sacrifice financier dont il s’agit pour chaque famille, la traversée est extrêmement coûteuse et on leur demande toujours plus d’argent à chaque nouvelle embûche.

Ce roman très intéressant s’achève par ailleurs sur un dossier destiné à l’étude du roman en classe. Je tiens à noter ce point car c’est vraiment le genre de livre qu’il me semble intéressant de mettre entre les mains des adolescents, encore plus quand on pousse la réflexion ensuite sur les thèmes abordés dans le roman.

Ma notation :

Un roman jeunesse très intéressant qui aura le mérite d’éveiller une sensibilisation à la cause des migrants.

Je remercie Sandrine des éditions Rageot pour cette lecture
Publicités

2 commentaires sur « La traversée, Jean-Christophe Tixier »

  1. Sur la même thématique, je te conseille « Si la lune éclaire nos pas » de Nadia Hashimi – même si ça se passe il y a une vingtaine d’années, et parle d’une famille afghane qui fuit les talibans, je pense que les parcours n’ont pas dû changer tant que ça depuis ce temps-là…
    Et c’est un très beau livre

    J'aime

  2. Ping: Bilan 2018

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s