La petite fille au dé à coudre, Michael Kohlmeier

Quatrième de couverture :

« Et puis un soir, l’oncle ne vint pas à l’endroit convenu. Elle attendit, comme il le lui avait ordonné. Elle mit ses mains dans les moufles, enfonça le bonnet sur ses oreilles et croisa les bras. Elle rentra la tête parce qu’un bout de son cou dépassait du col. Elle tourna le dos au vent. Des gens passèrent près d’elle mais personne ne dit rien. Elle n’avait pas l’air d’être perdue. Elle avait l’air d’attendre. Et c’est ce qu’elle faisait. Elle voyait les stands du marché, elle voyait aussi le magasin de Bogdan. Elle vit les lumières s’éteindre dans le magasin de Bogdan. Puis les lumières de tous les stands et magasins du marché s’éteindre aussi. Elle avait froid. Elle n’avait pas faim ». Une petite étrangère de six ans perdue dans une ville inconnue et deux garçons égarés comme elle vont apprendre à survivre dans un monde où ils n’ont pas leur place. Le portrait bouleversant d’une enfance perdue.

L’avis de MadameOurse :

Je crois que j’avais repéré ce roman dès sa sortie, je ne sais plus trop comment je l’avais découvert mais le titre et la couverture m’avaient donné envie. J’ai eu l’occasion de l’avoir en ebook et, comme il est très court, j’ai pu le lire rapidement.

A roman court évidemment, peu de choses à dire. Le roman est raconté du point de vue de cette petite fille perdue dans une grande ville ce qui est réaliste et en même temps déroutant. En effet, on ne sait pas qui elle est, d’où elle vient, on ne saura jamais son passé, son histoire. Même son prénom est un mystère, elle s’en inventera un. Elle est au début de l’histoire auprès d’un « oncle », assez étrange vu qu’il la recueille seulement le jour, charge à elle de trouver un endroit où dormir.

Très vite la petite fille rencontre 2 garçons plus grands qu’elle avec qui elle continuera « son aventure ». J’ai pas trouvé ça très crédible, ils s’en sortent assez facilement malgré le froid et la faim… Alors certes, la vie d’errance auxquels ils sont soumis est bien racontée mais … sans jamais une intervention d’adulte ou si peu. Bref bizarre. Par rapport à la longueur du roman, je suis satisfaite car il se passe pas mal de rebondissements dans la vie des enfants donc c’est un texte qui se lit bien et qui est prenant. Néanmoins, l’histoire ne m’a pas emportée, je ne me suis pas plus que ça attachée aux enfants.

Ma notation :

Une lecture qui ne m’a pas apporté grand chose et que je vais vite oublier.

 

Publicités

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s