L’effet Matilda, Ellie Irving

Quatrième de couverture :
Matilda, douze ans, adore les sciences ! Ses héros sont Léonard de Vinci et Marie Curie, et elle passe son temps à imaginer et à fabriquer des inventions géniales. Elle est donc stupéfaite d’apprendre que sa grand-mère était une astrophysicienne, et qu’elle a autrefois découvert une planète ! Mais son odieux chef le professeur Smocks s’est attribué cette extraordinaire trouvaille… Pour Matilda, il est hors de question de le laisser s’en tirer et gagner un prix Nobel. Elle fera éclater la vérité ! Elle n’a que deux jours pour embarquer Mamie Joss dans un voyage loufoque et épique jusqu’en Suède…
L’avis de MadameOurse :
Lorsque j’ai fait ma WL spéciale rentrée littéraire cet été, j’ai été attirée par ce livre … jeunesse ! A l’opposé de mes habitudes de lecture mais j’avais noté d’autres titres jeunesse et je me suis dit pourquoi pas. C’est bien aussi de sortir de ses standards de lecture et de se laisser tenter. Lorsque j’ai vu que ce livre était proposé dans la Masse Critique Babélio, je me suis dit que c’était l’occasion parfaite.
Matilda et sa grand mère vont nous faire traverser dans le roman plusieurs pays d’Europe pour atteindre la Suède où Joss va prouver que c’est elle et non son chef de l’époque qui a découvert la planète Smocks. Au début du roman, Matilda n’est pas spécialement proche de sa grand mère et ne savait même pas que celle-ci avait été astrophysicienne. Matilda c’est le genre de petite fille que j’adorais lire quand j’étais jeune : intelligente, optimiste, pleine de confiance en elle. Elle sait déjà qu’elle deviendra « inventeuse » et passe sa vie à créer des objets tous plus fous les uns que les autres.
Lors de l’épopée de Matilda et Joss, elles vont rencontrer tout un tas de personnages qui vont tour à tous les aider ou les retarder. Je vais être honnête, cette épopée n’est absolument pas crédible pour un œil adulte, c’est plein d’invraisemblances et moi, ça me gêne. Mais, c’est un livre jeunesse et il faut se dire que les jeunes qui le liront ne remarqueront sans doute pas tous ces points qui m’ont gênée.
Le roman autrement est très instructif, sur les grandes découvertes scientifiques et les hommes et femmes à leur origine et surtout sur le féminisme. Matilda va se battre comme une lionne pour la reconnaissance de sa grand mère parce qu’elle n’admet pas que la femme en elle ait été pénalisée parce qu’elle est une femme justement. Le roman est vraiment top de ce point de vue pour ouvrir les mentalités et faire comprendre aux jeunes filles qui le liront combien il est important qu’elles se voient à égale valeur des hommes. Je trouve ça génial et je sais déjà que je garderai ce livre dans ma bibliothèque pour le faire livre à mes filles quand elles en auront l’âge. Et puis c’est rigolo et frais.
Ma notation :
Ce roman ne me donnera pas envie de lire plus souvent des romans jeunesse mais je l’ai trouvé très instructif et bien tourné pour aborder des thèmes de société qui sont très importants.

massecritique_22

(Roman lu dans le cadre des Masse Critique Babelio)

Publicités

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s