54 minutes, Marieke Nijkamp

Quatrième de couverture :

10  h  08 – KEVIN
Mec, il se passe quoi ? Réponds-moi  !

10  h  09 – SYLVIA
Tyler est revenu.

10  h  11 – MATT.
Claire j’ai trop peur. Il tire sur les gens. Qu’est-ce que je fais  ? CLAIRE DÉCROCHE S’IL TE PLAÎT  !

10  h  27 – AUTUMN
Ça ne peut pas être vrai. Ça ne peut pas être Ty. Ça ne peut pas être mon frère.

10  h  30 – TYLER
Aujourd’hui vous m’appartenez tous.
Aujourd’hui vous allez m’écouter.

L’avis de Lunatic :

Lycée d’Opportunity dans l’Alabama. Alors que le proviseur finit son discours qui ouvre le début d’un nouveau semestre, un ancien élève entre dans l’auditorium et tire dans la foule d’étudiants et de professeurs. Ils sont piégés dans cette salle durant 54 longues minutes. Ce drame est raconté par la voix de 4 personnages, qui ont tous un lien avec le tireur, dont on connait rapidement l’identité.  Parmi nos quatre personnages, deux sont à l’extérieur de l’auditorium: l’un va prévenir les secours et devenir spectateur du drame qui se joue dans le lycée et l’autre va essayer de sauver du monde en ouvrant les portes de cette prison. Les chapitres qui se succèdent donnent également la parole à la sœur du tireur et à une amie de celle-ci qui, elles, sont piégées dans l’auditorium.  En plus du récit de ces 54 longues minutes, on a le droit à des flash-back, qui tentent d’expliquer la raison de ce drame, comment ces lycéens en sont arrivés là.

J’ai beaucoup aimé ce roman, le rythme est haletant tout en donnant l’impression que ces 54 minutes durent une éternité. On a peur pour les élèves, on n’éprouve aucune empathie pour le tireur, et on se demande jusqu’où il va aller dans l’horreur. L’histoire est très réaliste, et ne tombe pas dans le sensationnel l’auteur reste sobre et ne tombe pas dans les clichés. J’étais à cran durant toute ma lecture, l’auteur a su vraiment instaurer un climat de suspense et d’angoisse qui donne tout son charme à ce roman.  Un récit que je verrai vraiment adapté pour un téléfilm ou une série télé, un récit qui n’est pas sans rappeler le film Elephant de Gus Van Sant.

Ma notation :

Un roman Young adult glaçant. A lire!

(roman lu en partenariat avec netgalley)

Publicités

Un commentaire sur « 54 minutes, Marieke Nijkamp »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s