Mon amie Adèle, Sarah Pinborough

Quatrième de couverture :

LOUISE
Mère célibataire, elle est coincée dans un quotidien minuté. Un soir pourtant elle embrasse un homme dans un bar… sans savoir qu’il est son nouveau patron.

DAVID
Psychiatre renommé et dévoué à sa femme, il regrette ce baiser mais ne peut s’empêcher de tomber amoureux de son assistante.

ADÈLE
L’épouse de David semble n’avoir aucun défaut. Si ce n’est de vouloir à tout prix devenir l’amie de Louise… Fascinée par ce couple modèle, Louise se retrouve malgré elle piégée au coeur de leur mariage. Et peu à peu, elle commence à entrevoir des failles.

David est-il l’homme qu’il prétend être ?
Adèle, aussi vulnérable qu’elle y paraît ?
Et par quel secret inavouable sont-ils liés l’un à l’autre ?

#findeDINGUE

L’avis de MadameOurse :

Si vous suivez un peu les réseaux sociaux des maisons d’édition, vous avez peut être vu passer ce titre. Préludes en parle beaucoup en nous promettant une fin à la hauteur. Et ça intrigue forcément. La pub, le résumé et la couverture m’ont donné envie, je m’y suis donc plongée.

Il m’a fallu quelques chapitres pour entrer les 3 personnages dans ma tête surtout dans la mesure où les chapitres sont alternés entre les 2 personnages féminins du roman : Adèle et Louise. Elles vont devenir amies et cacheront cette amitié à David, époux d’Adèle et patron de Louise. Louise cachera aussi à son amie, la relation extraconjugale qu’elle va nouer avec David.

Adèle est un personnage très particulier, lors des chapitres la concernant, racontés à la première personne, on se demande tout du long si cette femme est folle, manipulatrice, hyper intelligente ou … ? On sait qu’il y a quelque chose mais quoi ? Ainsi, sans que l’on sache comment, elle est au courant du fait que son mari la trompe avec Louise. Et ne dit rien. Elle semble avoir tout prévu de ce qu’il va se passer concernant les relations entre leur trio et c’est hyper déstabilisant. De son point de vue, on est un peu comme dans un jeu d’échec. En plus, on est ramenés à des chapitres de sa vie d’avant, après le décès de ses parents dans l’incendie de leur maison et au moment de son internement dans un asile de luxe. A-t-elle été internée pour une folie avérée ou faite passer pour folle par David pour qu’il puisse faire main basse sur la fortune familiale ?

Du côté de Louise, très vite elle s’interroge, méfiante tour à tour envers David puis Adèle. Elle prend vite conscience que cette relation ne vas pas lui amener du bon mais ne saura pas y mettre fin.

Tout au long du roman, le rythme est présent, j’ai beaucoup apprécié ma lecture, le climat d’interrogation permanent et tous les événements qui s’enchaînent. Et effectivement, la fin est …. réussie ! Je n’en dirai pas plus, on se doute qu’il va y avoir des révélations sur un point particulier et un peu paranormal de l’histoire (point que je ne détaille volontairement pas dans cette chronique) mais je n’aurais pas soupçonné ce final.

Ma notation :

Un très bon thriller. A lire sans hésiter.

 

(Roman lu en partenariat avec Netgalley et à paraître aux éditions Préludes le 27/09)

 

5 commentaires sur « Mon amie Adèle, Sarah Pinborough »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s