Car si l’on nous sépare, Lisa Stromme

Quatrième de couverture :

Norvège, 1893. Le petit village de pêcheurs d’Åsgardstrånd, en Norvège, se prépare à l’arrivée de la noblesse mais aussi à celle d’un cercle d’artistes très controversés, la Bohême de Kristiania. Tous viennent profiter du fjord, dont la lumière estivale décuple la beauté.
Johanne Lien, la fille d’un modeste fabricant de voiles, devient le temps d’une saison la servante de l’impétueuse Tullik Ihlen. La jeune femme l’entraîne dans sa passion pour Edvard Munch, dont les toiles scandalisent les estivants. Johanne est captivée par l’émotion brute qui se dégage de l’oeuvre du peintre et accaparée par la liaison secrète qu’il entretient avec Tullik. Mais très vite, elle comprend qu’elle devra dissimuler bien plus que des rendez-vous amoureux…

L’avis de Lunatic :

J’avais envie de lire ce roman, pour le fameux tableau de Munch que l’on connaît tous: Le cri. Ce tableau m’interpelle à chaque fois que je le vois. Ce roman c’est l’histoire d’Edward Munch, mais c’est surtout l’histoire de deux jeunes filles: Johanne et Tullik. Johanne est en quelque sorte la protégé de Munch, ce peintre qui n’inspire rien de bon pour les habitants du village et la seconde jeune fille sera l’objet de toute ses attentions, jusqu’à en devenir sa muse. On y parle de liberté, d’émancipation, d’amour, d’art, de passion, de souffrance… J’ai aimé les nombreuses références aux peintures de Munch et la façon dont les chapitres sont articulés autour des couleurs, en citant le traité des couleurs de Goethe.

J’avoue que j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans le roman, de par le style d’écriture, la lenteur du roman, de plus je n’ai eu aucun attachement envers les personnages. J’ai mis plusieurs semaines pour lire la moitié du roman, puis doucement, je me suis laissé tout de même emporter par l’émotion que dégage cette histoire, par sa poésie.

Ma notation :

 Une lecture qui peut plaire aux amateurs d’arts

 

(Roman lu en partenariat avec Netgalley)

Publicités

2 réflexions sur “Car si l’on nous sépare, Lisa Stromme

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s