Zoo station, David Downing

Quatrième de couverture :

Berlin, 1939. Ancien communiste, John Russell, travaille pour la presse anglo-saxonne. Lorsqu’un agent russe lui commande une série d’articles élogieux sur l’Allemagne nazie, destinés à la Pravda, dans le but de préparer le pacte de non-agression, Russell se montre d’abord réticent, puis accepte. Ses contacts avec Moscou et Berlin attirent bientôt l’attention des services secrets anglais. Après la mort mystérieuse d’un journaliste, Russell se retrouve possesseur d’un terrible secret. Pourra-t-il rester neutre face à l’horreur qui s’annonce ?

L’avis de Lunatic :

1939, l’anglais John Russel vit depuis 14 ans en Allemagne, il a eu un fils avec un Allemande dont il est séparé et entretient une relation avec une jeune actrice. Ce roman nous plonge dans une atmosphère noire et angoissante. A l’aube de la guerre, les complications commencent pour de nombreux gens, dont les amis juifs de Russel. Journaliste, il accepte le contrat que lui propose un Russe : écrire des articles mettant en valeur le régime Nazi. En parallèle à cela, un journaliste américain va révéler à Russel l’existence d’un plan nazi pour exterminer les enfants déficients mentaux, ce journaliste sera retrouvé mort à la zoo station et Russel se chargera de prendre la suite de l’enquête.

A partir de ce point va se mettre en place toute une histoire d’espionnage et de contre-espionnage, avec ces contacts Russes et Anglais. J’avoue avoir eu du mal à suivre par moments. Grace à ses contacts, Russel va également tout faire pour aider une famille de juifs, Les Wiesners.

Ce roman a été difficile à lire, par les sujets dont il traite (nazisme, violence, extermination des enfants, internement des juifs…), avec des personnages noirs, dont on se demande à chaque moment de quelle coté ils se placent. L’auteur a su également très bien décrire la façon dont en cette veille de guerre, les gens s’interrogeaient sur l’avenir, la façon dont certains minimisaient les choses, et surtout comment beaucoup ne pouvaient pas du tout imaginer jusqu’où iraient les projets du IIIe Reich. Les descriptions géographiques des divers endroits de l’action, des faits historiques ou autres rendent très crédible ce roman et nous placent au cœur de cette Allemagne en pleine terreur. Passé les 100 premières pages, j’ai vraiment accroché à l’intrigue, et j’ai apprécié ma lecture, bien différente de ce que j’ai pour habitude de lire.

J’ai appris que ce roman est sorti il y a déjà 10 ans en Angleterre et qu’il s’agit du premier tome parmi 5 romans mettant en scène les aventures de Russel pendant le conflit. En espérant que le Cherche Midi ne tardera pas à publier la suite !

Ma notation :

Un polar historique glaçant et passionnant.

 

(Roman lu dans le cadre des Masse Critique Babelio)

Publicités

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s