D’entre les pierres, David Lelait-Helo

Quatrième de couverture :

Buenos Aires, Argentine, au 38 de la Calle del Primer Día.
Elle est là immobile, sans bouche, sans oreilles, sans yeux. Les engins carnassiers vont bientôt la dévorer. Alors, inquiète de devoir abandonner les souvenirs qu’elle protège depuis si longtemps, la maison décide de parler et déploie en coulisses du décor une autre réalité, transparente et secrète. Elle qui abrite l’histoire de sa ville, depuis les premiers matins jusqu’aux heures noires de la dictature. La tragédie de Soledad Salvador, sa propriétaire, aussi. Parce que l’histoire ne s’écrit pas dans les livres, elle se respire. Et pour que jaillisse enfin la vérité.

L’avis de Lunatic :

J’ai eu envie de lire ce livre pour l’idée que dégageait la quatrième de couverture.  La mémoire des lieux, des murs, et si une maison pouvait raconter son histoire ? Dans ce roman, l’auteur fait parler une maison à l’aube de sa démolition. Cette maison, située à Buenos Aires, va nous narrer ses souvenirs et va nous révéler les drames et les larmes qu’elle a pu abriter. En parallèle de l’histoire des gens de la maison, c’est toute une partie de l’histoire de l’Argentine qui nous est racontée, du 16eme siècle avec l’arrivée des Espagnols jusqu’à Evita Péron.

David Lelait-Helo use encore une fois d’une plume pleine de poésie, de grâce et d’émotion. J’ai apprécié l’idée de faire de la maison le narrateur de l’histoire, qui apporte une vraie touche d’originalité au roman. Les diverses allusions historiques, géographiques et culturelles sur l’Argentine sont passionnantes et on peut facilement s’imaginer dans les rues de la capitale argentine avec nos personnages durant la lecture.

Ma notation :

Une lecture passionnante.

Publicités

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s