La maison au bord de la nuit, Catherine Banner

Quatrième de couverture :

Au large de la Sicile, sur l’île de Castellamare, caillou fertile bercé par le sirocco et les légendes locales, Amedeo Esposito peut enfin poser ses valises. Élevé à l’orphelinat de Florence, ce médecin a un don pour le bonheur. Or, l’île lui réserve bien des surprises. À commencer par l’amour : partagé entre deux femmes, Amedeo fait le choix de bâtir avec l’une. Et qu’importe si l’abandon de l’autre lui coûte sa réputation et son titre de médecin ; avec celle qu’il épouse et les quatre enfants qu’elle lui donne – dont Maria-Grazia, la rescapée, la prunelle de ses yeux –, Amedeo restaure une vieille bâtisse surplombant l’océan et rouvre le café qu’elle abritait. C’est ici, dans la Maison au bord de la nuit, sur fond de guerre ou de paix, de crise ou de prospérité, que trois générations d’Esposito vont vivre, mourir, aimer, se déchirer, s’effondrer et se relever, sous le regard de la sainte patronne locale, Sant’Agata, toujours prompte à réaliser quelques miracles..

L’avis de MadameOurse :

Je suis tombée sous le charme de cette lecture dès les 50 premières pages lues. Et j’ai gardé ce ressenti jusqu’à la dernière page. C’est donc un joli coup de cœur pour ce premier roman de Catherine Banner.

Le roman commence par la naissance, un même jour, de 2 bébés sur une île italienne. Amedeo Esposito met au monde l’enfant de Carmela pendant que sa propre femme accouche auprès d’une sage femme. Carmela dit alors à Amedeo que le bébé est le sien et ainsi, toute l’île se met à parler de frères jumeaux nés de 2 mères différentes.

Le roman nous ramène ensuite à la naissance d’Amedeo dans un orphelinat de Florence. L’enfant fera la connaissance d’un médecin qui deviendra son tuteur et lui inspirera sa vocation. Très jeune, le petit Amedeo se passionnera pour les contes, les légendes, racontées de bouches en bouches depuis la nuit des temps et les consignera dans un carnet. Ce point sera un fil rouge tout au long du roman, nous serons ramenés de temps à autre à l’une de ces histoires et c’est un très joli procédé que j’ai beaucoup apprécié dans ma lecture.

Amedeo devient médecin comme son tuteur et trouve alors un poste sur une petite île au large de la Sicile. Il y fera toute sa vie et l’on y suivra ses descendants tour à tour : Maria Grazzia sa fille, Sergio, son petit fils et Lena son arrière petite fille. Le scandale de la naissance des « jumeaux » lui coûtera sa profession et il reprendra le café Au Bord De La Nuit avec son épouse Pina.

Le roman nous raconte toute la vie de l’île à travers le 20ème siècle (et jusqu’en 2009). C’est une phase très dense de l’histoire de l’Italie et du monde vue à travers les yeux des habitants d’une petite île plutôt isolée. Il y a de très nombreux personnages et l’auteure nous raconte les petites histoires de chacun en plus des grands événements de la vie de la famille Esposito. J’ai adoré ce roman, il est magique. Le climat de l’île est fort, les paysages et les lieux sont joliment dépeints on se sent vraiment transportés à Castellamare. Je me suis énormément attachée à Amedeo d’abord puis à sa fille. J’ai un peu moins accroché sur la dernière phase du roman avec Sergio et Lena mais je crois que c’est parce que j’étais triste de « quitter » Amedeo et Maria Grazzia.

Petit détail en plus que j’ai fort apprécié, au cours des discours entre les personnages, l’auteure (qui a écrit son roman en anglais) a semé des mots d’italien qui sont conservés dans la traduction et ajoutent, je trouve, beaucoup de charme à la lecture. « Cara » (ma chérie?), « zia » (la tante), « americani », « medico » (médecin) et plein d’autres petits mots reviennent ainsi.

Ma notation :

Sublime ! Une magnifique fresque que je vous recommande vivement si vous aimez ce genre de roman et si vous avez envie de dépaysement. Une belle réussite pour un premier roman !

massecritique_22

(Roman lu dans le cadre des Masse Critique Babelio)

Publicités

Une réflexion sur “La maison au bord de la nuit, Catherine Banner

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s