Tu as promis que tu vivrais pour moi, Carène Ponte

Quatrième de couverture :

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.

L’avis de Lunatic :

Malgré un sujet de départ pas très joyeux ce roman est une vraie bouffée d’optimisme, de bonheur et on en ressort avec le sourire.

Molly, une serveuse dans la trentaine perd sa meilleure amie Marie à la suite d’un cancer, qui avant sa mort lui avait fait promettre de vivre sa vie au mieux. En plein deuil, elle va être totalement secouée par l’arrivée d’un courrier dont l’expéditeur n’est autre que Marie : 12 lettres pour chacun des 12 mois à venir. Dans chaque lettre une demande particulière de sa meilleure amie. Ces lettres vont l’amener à revoir totalement ses priorités, ses envies, ses rêves. J’ai été très touchée par cette amitié si forte entre Marie et Molly, j’ai beaucoup aimé les personnages secondaires : la mère de Molly un peu envahissante, le frère de Marie en pleine douleur face à ce deuil, Germain le petit ami de Molly si lisse et ennuyant. On assiste aussi à l’apparition de nouvelles personnes dans sa nouvelle vie, avec un potentiel amoureux, dont j’ai beaucoup aimé le jeu de séduction.

J’ai aimé la façon dont différents thèmes sont traités : l’amitié, l’amour, le rôle de parents, les carrières professionnelles, le besoin de vivre ses rêves. Chaque personnage apporte de le tendresse, de l’humour et de l’émotion au récit. L’auteur a ajouté des notes à certains passages, faisant commenter à Molly certaines phrases du roman, j’ai trouvé ce procédé original et cela m’a bien souvent fait sourire. Enfin, ce roman m’a fait penser un peu à Demain est un autre jour, avec cette idée d’accomplir les souhaits d’un proche disparu.

Mais, car il y a un mais malgré tout le plaisir de cette lecture, je n’ai pas compris pourquoi ce roman est aussi court. Tout s’enchaîne trop vite, quand le récit prenait enfin tout son sens selon moi, on s’apprête à lire les dernières pages du roman. Toutes les lettres n’ont pas été ouvertes, et j’avais tellement envie de rester encore un peu avec ces personnages si attachants, connaître la suite de leur vie.

Ma notation :

Un roman feel-good que je vous conseille de vous procurer dès sa sortie le 1er juin prochain, et de l’ajouter dans votre valise pour lire sur la plage, en terrasse ou ailleurs…

(Roman lu en partenariat avec Netgalley)

Publicités

3 réflexions sur “Tu as promis que tu vivrais pour moi, Carène Ponte

  1. Je l’ai bien aimé aussi. Je n’ai pas trouvé qu’il était trop expéditif, mais peut-être un poil trop Bisounours.^^ Après, cela fait du bien de temps en temps de lire des romans pleins de personnages bienveillants. 🙂

    J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s