Une dernière danse, Victoria Hislop

Quatrième de couverture :

Quand elle arrive à Grenade pour y prendre des cours de danse, Sonia, jeune Londonienne, ne sait rien du passé de la ville. Une conversation avec le patron du café El Barril va la plonger dans la tragique destinée de la famille Ramírez : soixante-dix ans plus tôt vivaient dans ces lieux trois frères aux idéaux opposés, veillant jalousement sur leur sœur, Mercedes, passionnée de flamenco. Tandis que celle-ci tombe amoureuse du guitariste gitan qui l’accompagne, l’Espagne sombre dans la guerre civile. Quel camp chacun va-t-il choisir ? Quels secrets et trahisons vont déchirer la fratrie à jamais ? Happée par ce récit de feu et de sang, Sonia est loin d’imaginer que sa propre existence en sera bouleversée…

L’avis de MadameOurse :

J’ai ce roman dans ma bibliothèque depuis un moment, je l’avais acheté pour continuer à découvrir Victoria Hislop après avoir adoré L’île des oubliés. C’est un peu par hasard que j’ai décidé de l’ouvrir maintenant.

Après 600 pages et venant de relire mon avis de L’ile des oubliés, je peux vous dire que les romans sont vraiment construits de la même façon : on débute la lecture en suivant une jeune femme à notre époque (ici Sonia) et celle-ci va se retrouver à découvrir le récit de l’histoire d’une famille (ici les Ramirez). Le début du roman a été assez long pour moi, il m’a vraiment fallu la grosse moitié du roman avant de me retrouver happée par l’histoire. On suit donc d’abord Sonia, une anglaise dont le couple est un peu en crise qui va partir faire un stage de danse, sa passion, avec sa meilleure amie, en Espagne.

Elle y rencontre par hasard un vieil homme, tenancier d’un bar, Miguel. Ils vont échanger et petit à petit il va lui livrer l’histoire intégrale de la famille qui était propriétaire du bar dans les années 30, les Ramirez. A partir de là, on change complètement de personnages et on oublie un peu Sonia et Miguel pour se concentrer sur la famille de Pablo et Concha avec leurs 4 enfants Antonio, Ignacio, le toreador, Emilio et Mercedes, la seule fille et danseuse de flamenco très talentueuse. A Grenade dans les années 30, la famille va imploser avec les durs événements que traversera le pays, le début de la guerre civile et l’arrivée au pouvoir de Franco.

Je me suis retrouvée face à ce sujet de l’Histoire que je ne connais absolument pas et que je n’ai pas trouvé très passionnant au début, le climat de conflit permanent ne rend évidemment pas la vie des personnages très plaisante. Mais petit à petit je me suis attachée aux personnages les uns après les autres. Victoria Hislop sait bien mener les choses sur ce point, je trouve, il n’y a pas un personnage clé dans son roman mais plusieurs et elle consacre à chacun une partie du récit. Et puis j’ai appris plein de choses sur cette page de l’histoire et même si ça m’attirait pas plus que ça à la base, ça s’est révélé très enrichissant.

Sur les 200 dernières pages j’étais bien accrochée à ma lecture avec vraiment l’envie d’en savoir plus sur les personnages et notamment sur Mercedes qui vivra sa passion pour la danse jusqu’au bout à travers tous les durs événements qu’elle aura à traverser. La famille a, au global, un destin assez tragique. J’étais tellement prise dans leur devenir à chacun que j’en avais presque oublié Sonia qui revient alors à la surface et amènera une belle conclusion au roman… (je n’en dis pas plus ce serait vraiment dommage)

Ma notation :

Une belle lecture même s’il m’a fallu beaucoup de temps pour m’y attacher. Je conseille ce roman à tous ceux qui aiment découvrir une page de la grande Histoire à travers des vies fictives.

Publicités

6 réflexions sur “Une dernière danse, Victoria Hislop

  1. Je l’ai lu il y a quelques années. Je l’avais gagné à Vendredi Lecture. Comme toi je l’ai trouvé long à se lancer. J’ai aimé sans être transportée. J’ai un autre livre de l’auteure dans ma PàL mais je n’ai pas ultra envie de l’en sortir pour l’instant. 🙂

    J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s