Avant toi, Jojo Moyes

Quatrième de couverture :

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone à souhait. Quand elle se retrouve au chômage, dans ce trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie, Lou accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

L’avis de MadameOurse :

Cela faisait un long moment que j’avais envie de découvrir Jojo Moyes et j’ai donc commencé par son titre le plus connu.

On y découvre Lou une jeune femme à la vie plutôt tristoune, en couple depuis 7 ans avec Patrick, elle vit toujours chez ses parents et son entourage n’est pas très sympathique avec elle. Elle nous est un peu présentée comme une looseuse sans intérêt et j’ai donc eu bien du mal à apprécier les personnages qui gravitent autour d’elle tellement la façon dont elle est considérée est injuste…

Lou perd son emploi et c’est le drame pour sa famille qui a vraiment besoin de son salaire pour vivre. Elle est donc prête à tout lorsqu’elle rencontre Camilla Traynor qui lui propose un poste d’aide soignante aux côtés de Will son fils, tétraplégique. Les premiers jours dans ce poste sont très difficiles pour elle, face à un homme malheureux et méchant suite à l’accident qui l’a rendu tétraplégique.

Et petit à petit, ils font connaissance, Will s’ouvre à Lou, ils discutent, ils rigolent… Lou va monter tout un stratagème pour redonner goût à la vie de Will et c’est un sacré challenge. Je ne vais pas en dire plus, peut être connaissez vous déjà l’histoire via le film, peut être que non. Le roman est un peu classifié comme une romance et pourtant est-ce que c’en est vraiment une ?

Ce que j’ai trouvé fabuleux dans ce roman c’est à quel point il m’a semblé juste. On n’est pas chez les bisounours via cette lecture, Jojo Moyes ne nous fera pas croire que la vie est « cui cui les petits oiseaux », qu’il suffit d’une rencontre, d’une personne pour que notre vie change. Non. Le roman est plein d’espoir, il est beau mais il est triste aussi. Il dit, je pense, une certaine vérité sur le handicap. Et ici, oui, la vie à laquelle Will est « réduit » est terriblement dure à accepter pour cet homme qui était si actif. En cela, je trouve que le thème du roman est vraiment bien abordé. Je ne connais rien à la tétraplégie mais j’ai eu le sentiment d’apprendre beaucoup de choses en lisant ce roman.

Ma notation :

Une magnifique lecture, juste, riche, belle, triste. Je recommande sans hésiter. Et je lirai avec certitude la suite des aventures de Lou dans Après toi.

 

Publicités

7 réflexions sur “Avant toi, Jojo Moyes

  1. Il est dans ma PAL mais je l’ai tellement vu passer sur la blogo que, je ne sais pas, j’ai comme une overdose… Ceci dit, je le lirai quand même un jour, mais quand ? Merci pour ton avis !

    J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s