Les gens dans l’enveloppe, Isabelle Monnin

gens-dans-lenveloppe

Quatrième de couverture :

En juin 2012, j’achète à un brocanteur sur Internet un lot de 250 photographies d’une famille dont je ne sais rien. Les photos m’arrivent dans une grosse enveloppe blanche quelques jours plus tard. Dans l’enveloppe il y a des gens, à la banalité familière, bouleversante. Je décide de les inventer puis de partir à leur recherche. Un soir, je montre l’enveloppe à Alex. Il dit : « On pourrait aussi en faire des chansons, ce serait bien. » Les gens dans l’enveloppe, un roman, une enquête, des chansons.

L’avis de Lunatic :

Voila un objet littéraire bien original puisqu’il mêle roman, enquête de journalisme et chanson. Cela fait longtemps qu’il m’attendait sur ma PAL, j’arrivais pas à le commencer, puis le moment est venu. L’auteur achète un lot de photos pour une poignée d’euros sur le net. Ce lot est essentiellement constitué de photos de famille, montrant toujours les mêmes gens de plusieurs générations, dans des lieux aussi différents qu’un salon, un jardin ou un camping… A partir de ces photos, elle va imaginer l’histoire de cette famille. Elle va leur trouver un prénom, « Laurence », « Suzanne »,  « Mamie Poulet »… Elle va créer leur identité et écrire leur histoire, leur drame.. Un roman entre France et Argentine.

Dans la seconde moitié du livre, l’auteur par le biais de son journal « intime » nous retrace l’enquête qu’elle a mené pour retrouver ces gens. Par un curieux hasard, cette famille est originaire de France Comté tout comme elle, et après quelques recherches sur le net à partir d’une photo de clocher d’église, elle retrouve le village où se situe la maison familiale de ces gens. Elle va se rendre dans le village de Clerval, recueillir les témoignages des gens du villages, d’anciens voisins.  Elle va retrouver la trace de cette famille, et va même pouvoir en rencontrer certains. Plusieurs éléments du roman se révèlent être bien proche de la réalité, c’est troublant.

Ce que j’ai aimé dans ce livre, c’est cette quête pour trouver des gens à partir de photos. J’ai aimé cette description d’une famille de gens comme tout le monde, une famille comme il y en a tant. Néanmoins, je n’ai pas été touchée plus que ça, surement à cause d’une écriture que j’ai trouvé froide et sans âme. Je pense que l’auteur n’a pas réussi à se dévoiler complètement, à nous transmettre sa passion qui l’a animée durant toute ce projet. Puis, il y a les musiques d’Alex Beaupain, qu’il a écrites pour ce roman, que j’ai écouté brièvement. Je n’ai pas du tout était sensible à cette 3ème partie.

Ma notation :

 Un joli projet, une belle idée, mais j’en ressors déçue.

Publicités

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s