Tu comprendras quand tu seras plus grande, Virginie Grimaldi


grimaldi

 

Quatrième de couverture :

Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit pas plus au bonheur qu’à la petite souris. Pire, une fois sur place, elle se souvient qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Et dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.
Au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont bien des choses à lui apprendre. Difficile pourtant d’imaginer qu’on puisse reprendre goût à la vie entre des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé… Et si elle n’avait pas atterri là par hasard ? Et si l’amour se cachait là où on ne l’attend pas ?
C’est l’histoire de chemins qui se croisent. Les chemins de ceux qui ont une vie à raconter et de ceux qui ont une vie à construire.

L’avis de Lunatic :

La couverture de ce roman donne vraiment envie de l’embarquer dans sa valise de vacances, et c’est ce que j’ai fait. J’avais beaucoup aimé son premier roman, c’est donc sans hésiter que j’ai acheté ce titre. Encore une fois, ce récit est bourré d’humour, de fraîcheur, et d’émotions. On y retrouve tous les codes d’une bonne comédie romantique. Julia, le personnage principal est très attachante, mais les personnages secondaires le sont tout autant. Ces pensionnaires de la maison de retraite ont tous une histoire, un vécu et un caractère qui ne laisse pas indifférent. Les collègues de Julia nous font bien marrer également. L’auteur nous dresse ici un portrait quand même très idyllique d’une maison de retraite, si seulement c’était comme cela réellement.

Bref, on rit avec Julia et ses collègues, on s’émeut avec nos papys et mamys. Ce roman met en avant le thème du vieillissement, de la perte d’un proche, des choix à faire dans sa vie, mais le tout avec plein de fraîcheur. J’ai apprécié également une petite surprise concernant un personnage que je n’avais pas vu venir. On lit ce livre très facilement, les chapitres sont courts et fluides.

Ma notation :

Un bon roman encore une fois! A lire.

Publicités

Une réflexion sur “Tu comprendras quand tu seras plus grande, Virginie Grimaldi

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s