Am stram gram, MJ Arlidge

003

Quatrième de couverture :

Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d’une piscine vide dont il est impossible de s’échapper. À côté d’eux, un pistolet chargé d’une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message :  » Vous devez tuer pour vivre.  » Les jours passent, la faim et la soif s’intensifient, l’angoisse monte. Jusqu’à l’issue fatale.

Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n’avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire.

Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne ; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe.

Rien ne sera plus terrifiant que la vérité.

L’avis de MadameOurse :

En débutant cette lecture, j’avais en tête un film d’horreur. Je suis complètement nulle pour me souvenir des titres mais il me semble qu’il existe un film qui commence ainsi avec 2 jeunes prisonniers au fond d’une piscine et qui ne pourront s’en sortir qu’en tuant l’autre. Alors autant regarder cela en film, j’ai du mal, autant en thriller pas de souci. En plus, l’histoire ne part pas du tout comme je le supposais. Je m’attendais à de nombreux chapitres qui détaillent le traumatisme du jeune couple reclus au fond de la piscine et en fait non, l’auteur nous mène à la traque d’un tueur en série.

Il y a donc d’autres duos qui sont enlevés et séquestrés dans des lieux divers avec toujours le « devoir » de tuer l’autre pour s’en sortir. L’enquête de police va donc chercher le moindre détail, le moindre point commun entre les crimes commis pour se mettre sur la piste du criminel.

Au cours de l’enquête, on apprend à connaitre les différents policiers de l’équipe et notamment le commandant Helen Grace. Tous ont leurs failles, l’histoire est donc riche aussi du point de vue des personnages. Le roman est construit comme tous les thrillers : chapitres courts qui nous accrochent à l’histoire et inclusions de chapitres écrits en italique où l’on découvre l’enfance du criminel…

Evidemment impossible d’en dire plus ici sans révéler des détails qui gâcheraient votre lecture mais l’identité du tueur et son histoire valent le coup !

Ma notation :

Un excellent thriller.

Publicités

10 réflexions sur “Am stram gram, MJ Arlidge

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s