L’impératrice des sept collines, Kate Quinn

002

Quatrième de couverture :

Empire romain, Ier siècle de notre ère, sous le règne de Trajan. Fougueux et obstiné, Vix, jeune gladiateur à la retraite, revient à Rome afin d’y faire fortune. L’insaisissable Sabine est la fille d’un sénateur en quête d’aventure. Tous deux se connaissent depuis l’adolescence, et nourrissent une passion réciproque. Mais si elle aime s’amuser avec le beau Vix, Sabine rêve d’un grand destin – ce que Vix ne pourra jamais lui offrir, contrairement à Hadrien, le futur empereur, auquel elle est promise. Alors que Rome se prépare à de grands changements, les deux amants, happés chacun de son côté par le tourbillon de l’histoire, sauront-ils se retrouver ?

L’avis de MadameOurse :

Je me suis replongée avec un immense plaisir dans ce roman de Kate Quinn où l’on suit le fils de Théa et Arius dont l’auteure nous avait conté les aventures dans La maîtresse de Rome. Malheureusement, 2 ans après ma lecture du premier tome j’ai beaucoup oublié l’histoire des parents de Vix et ai donc eu un peu de mal au début du roman avec les rappels qui sont faits mais heureusement cela passe vite pour se concentrer sur l’histoire de Vix, Sabine, Titus…

Le roman est très prenant, les chapitres alternent entre les différents personnages et les aventures de chacun. J’ai adoré chaque instant de ma lecture. Au delà des histoires personnelles des personnages, ce roman nous amène à la découverte du temps des conquêtes de territoires sous l’empereur Trajan, on y découvre ainsi le fonctionnement des légions sous la Rome Antique.

Le jeune Vix, très ambitieux, a pour objectif de devenir chef de la légion en commençant simple soldat. Sabine, quant à elle, est éprise de liberté et de voyages. Titus, leur ami, aspire à une vie simple. Et l’impératrice Plotine n’aura de cesse de pousser Hadrien vers le poste d’empereur à coups de complots s’il le faut. Le livre est très riche en événements, basés sur de vrais faits historiques (avec un peu de triche pour les besoins du roman) et on ne s’ennuie pas une seconde.

L’histoire d’amour impossible entre Vix et Sabine qui n’ont pas du tout la même origine sociale anime bien le roman, sans tomber dans le monde des bisounours où tout est toujours si rose.

Ma notation :

Un vrai coup de cœur pour ce roman très complet et très documenté, qui parvient à rester simple et agréable à lire sans qu’on n’ait l’impression de livre un livre d’histoire. La quatrième de couverture ne rend pas justice au roman qui est tellement plus qu’une histoire d’amour.

 

Publicités

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s