Les infâmes, Jax Miller

001

Quatrième de couverture :

Freedom Oliver, alcoolique et suicidaire, a passé dix-huit ans à se cacher dans une petite ville de l’Oregon, sous protection du FBI. Hantée par son passé douloureux et la mort brutale de son mari, elle souffre d’avoir abandonné ses deux enfants pour échapper à la vengeance de son beau-frère. En apprenant la disparition de sa fille Rebekah, élevée par un pasteur aux croyances radicales, elle part avec l’énergie du désespoir pour le Kentucky. Après tant d’années à se cacher, quitter l’anonymat c’est laisser à son bourreau l’occasion de la retrouver. Et de se venger.
Entre les paumés magnifiques, les flics indélicats, les dégénérés de sa belle-famille et de dangereux fanatiques religieux, son périple tourne à l’odyssée.

L’avis de MadameOurse :

Elle s’appelle Freedom Oliver et c’est une écorchée vive. Les infâmes nous plonge au cœur de son passé, un passé qui resurgit 20 ans après les faits.

Dès le début du roman on découvre, au fil des pages, ce que Freedom a vécu dans sa jeunesse, qui a causé la mort de son mari et l’a faite abandonner ses enfants. Elle mène une vie de dépravée à la limite de la maladie mentale. Mais elle est tellement consciente de tout ça, elle a un regard cynique sur les horreurs qu’elle a vécues et qui l’ont conduite là où elle en est. Elle n’essaie même pas d’améliorer sa vie, juste, elle survit. J’ai adoré ce regard totalement lucide, c’est un personnage fort, inhabituel, touchant à travers ses failles et son mode de survie.

Quand le passé de Freedom la rattrape et qu’elle décide de retrouver ses enfants et notamment sauver sa fille Rebekah, on est embarqués dans une vraie enquête qu’elle va mener à côté d’autres personnages. Et là tout s’enchaîne, le passé et le présent se dévoilent, l’histoire est très bien construite, j’ai eu du mal à la lâcher, on veut toujours en savoir plus. Et malgré le côté très noir du roman et de ses personnages secondaires tout aussi affreux les uns que les autres, j’ai adoré chaque minute de cette lecture.

Ma notation :

Un roman noir très réussi, à noter qu’il s’agit du premier de l’auteure, chapeau !

Publicités

2 réflexions sur “Les infâmes, Jax Miller

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s