La théorie des six, Jacques Expert

la théorie..

Quatrième de couverture :

Selon la «théorie des six», énoncée en 1929 par le Hongrois Frigyes Karinthy, tout individu sur terre peut être relié à n’importe quel autre par une chaîne de connaissances ne comptant pas plus de cinq intermédiaires. Ainsi, chacun de nous est à six poignées de main de n’importe quel habitant du fin fond de la Mongolie-Extérieure.
Cet auteur ne s’attendait certainement pas à ce que sa théorie devienne un jour le mode opératoire d’un tueur en série. Julien Dussart lance pourtant ce défi à la police : il annonce qu’il a décidé de tuer «quelqu’un» et que la seule façon de l’arrêter consiste à comprendre sa logique.
Qui sera la sixième cible ? La réponse à cette énigme permettrait au commissaire divisionnaire Sophie Pont de sauver les cinq premières victimes. Enfin… quatre. Le premier cadavre est retrouvé, le jeu peut commencer…

L’avis de Lunatic :

Ce thriller, est bien loin de faire frissonner ou de nous tenir en haleine. L’histoire se résume vite, chaque personne est à 6 poignées de mains d’une autre personne. L’auteur explique par exemple à un moment du récit que le lecteur peut-être à 6 poignées de main de Nicolas Sarkozy, j’ai vérifié, j’en suis à 4 poignées de mains (mais on s’en fout en même temps..), et c’est en utilisant cette théorie qu’un tueur en série interpelle la Police et on n’a qu’une envie, savoir qui est la cible n°1 du tueur. C’est ce tueur qui est le narrateur d’un grand nombre de chapitre, cela m’a fait penser un peu à la technique de narration de Paul Cleave pour son employé modèle, mais en étant bien moins réussi.

L’intrigue du roman consiste donc juste à remonter de la 5e à la dernière victime, on ne suit pas en détails l’enquête policière, bref on s’ennuie un peu et j’ai rapidement compris où l’auteur nous emmenait. Le tueur ne dégage rien de particulier, pas plus que le personnage de Sophie Pont, la commissaire de Police, qui est bien vite insupportable et les personnages secondaires sont pleins de clichés. Malgré une idée brillante, le récit semble pas assez travaillé, il manque un petit quelque chose qui aurait donné plus de plaisir à ma lecture.

 

Ma notation :

Un roman que j’aurai vite oublié.

Publicités

2 réflexions sur “La théorie des six, Jacques Expert

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s