Le premier jour du reste de ma vie, Virginie Grimaldi

grimaldi

Quatrième de couverture :

Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : décoration de l’appartement, gâteaux, invités… Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin.
Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière pour faire le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde.

L’avis de Lunatic :

Ce roman réunit tout les codes d’une bonne comédie romantique. On y rencontre 3 femmes: Marie, tout juste 40 ans qui après 20 ans de mariage avec Rodolphe décide de le quitter et de fuir cet homme infidèle et qui d’après le portrait qu’elle nous en fait a tout du somptueux Connard. Anne, la soixantaine, lassée par l’attitude morose de son compagnon s’est laissée séduire par un autre homme avant de se rendre compte qu’elle faisait une erreur et Camille, la vingtaine, ancienne rondelette qui décide de profiter de sa vie sans limites.

Toutes les trois se rencontrent à bord du Felicità, un paquebot de croisière pour un tour du monde en trois mois. Petit impératif à la croisière: elle doit se faire en solo et aucun couple ne doit d’y former! Nos trois femmes vont alors se lier d’amitié, se confier et vivre pas mal d’aventures qui nous feront tantôt sourire tantôt « pleurer ». J’ai apprécié le rythme du roman avec des chapitres, courts qui à chaque fois apportent son lot de surprises. On s’attache également aux personnages secondaires qui nous paraissent bien attendrissants. Bien entendu pour que ce soit une bonne comédie romantique, un homme va avoir un rôle majeur dans l’histoire pour l’une de nos trois « héroïnes » (mais chuttt, je n’en dirai pas plus). On ne s’ennuie pas, on rigole et le tout sans longueur. Chaque lectrice peut se retrouver je pense dans une de ces trois femmes, voire même dans une petite part des trois femmes. A la fin de la lecture, j’ai regretté que le voyage ne dure pas plus.

Petit bémol sur les allusions trop fréquentes à J-J Goldmann avec la reprise de ses textes de chansons. J’ai trouvé ce procédé un peu niais.

Ma notation :

Coup de cœur! Je conseille fortement en lectures de vacances pour la plage ou autres.

Publicités

4 réflexions sur “Le premier jour du reste de ma vie, Virginie Grimaldi

  1. J’ai terminé le roman hier ! Il se lit vraiment très vite, j’ai passé un bon moment de lecture, il y a de l’humour, de l’amour de l’amitié, on ne s’ennuie pas. Le début m’a rappelé un autre livre où 3 femmes se rencontrent également en croisière (A la recherche du bonheur de Cathy Kelly) mais heureusement cela ne m’a pas dérangée dans ma lecture. Un roman sympathique idéal pour les périodes où on a envie de choses légères.

    J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s