Les quinze premières vies d’Harry August, Claire North

002

Quatrième de couverture :

Harry August se retrouve sur son lit de mort.
Une fois de plus.
Chaque fois qu’Harry décède, il naît de nouveau, au lieu et à la date exacts auxquels il est venu au monde la première fois, possédant tous les souvenirs des vies qu il a déjà vécues. À la fin de sa onzième vie, une petite fille apparaît à son chevet. « J’ai bien failli vous rater, docteur August, dit-elle. Je dois vous transmettre un message, passé d’enfant à adulte, d’adulte à enfant, remontant de génération en génération depuis un millénaire dans le futur. Le voici : la fin du monde approche, et nous ne pouvons pas l’en empêcher. À vous de jouer. »

L’avis de MadameOurse :

En voici encore un joli pavé ! Un dans lequel je n’ai eu aucun mal à me plonger. Harry naît en 1919 en Angleterre et meurt … à je ne sais plus quel âge mais ce n’est pas l’essentiel (et ça varie). Ce qui compte c’est qu’il meurt une première fois puis… renaît. Sans rien avoir oublié de sa première vie. Et ses vies vont se suivre ainsi les unes aux autres, toutes différentes mais toutes dans le même contexte historique. Dans un premier temps Harry va devoir apprivoiser son état particulier de kalachraka (c’est le nom qu’ils se donnent car oui ils sont plusieurs à vivre ça).

Et puis, Harry va rencontrer Vincent. Avec qui il aura des échanges passionnants, avec qui il nouera une belle amitié mais … pas que. On va basculer petit à petit vers les interrogations qu’on connait bien sur les gens qui voyagent dans le temps et leur capacité à influer sur le changement du passé. Et là il y a 2 écoles : l’une dit qu’il ne faut rien changer au passé de peur de compromettre l’avenir et l’autre… le contraire. Et à partir de ça Harry va se retrouver embarqué de vie en vie dans tout un tas d’événements. Bien sûr je ne vais pas en dire plus sur le sujet, ce serait gâcher votre lecture.

Ce que j’ai aimé dans ce livre c’est que malgré qu’on revive 15 fois la vie d’Harry, il n’y a pas de lassitude, ce ne sont jamais les mêmes choses qui nous sont racontées. Il va profiter de tous ces siècles qu’il a à vivre pour voyager, pour étudier des choses toujours différentes, pratiquer tour à tour divers métiers… Et surtout le rythme du roman est bien construit dans la mesure où on ne suit pas les vies de manière linéaire l’une après l’autre, il y a des rappels, certaines vies où il y a plus de choses à raconter sont plus creusées et puis des fois au cours de son histoire il nous rappelle une anecdote d’une vie passée. Ça donne vraiment un rythme important et sympathique au roman.

Ma notation :

Une très agréable lecture, un pavé que je n’ai pas vu passer. Petit bémol des détails scientifiques qu’il est un peu dur de bien comprendre si on ne les maîtrise pas déjà.

Publicités

2 réflexions sur “Les quinze premières vies d’Harry August, Claire North

  1. Je connaissais pas du tout ce roman, et j’ai bien envie de le lire. Ça me paraît bien intriguant cette histoire de renaissance..
    Dès la naissance il se souvient de son ancienne vie ou ça lui revient plus tard?

    J'aime

    • Pas de suite dès la naissance, ça lui revient à chaque fois dans sa petite enfance. Mais du coup c’est « comique » un enfant de 6 ans qui a l’intellect et la connaissance du monde d’un adulte de plusieurs siècles (âge cumulé de toute ses vies)

      J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s