Celle que vous croyez, Camille Laurens

image

Quatrième de couverture :

Vous vous appelez Claire, vous avez quarante-huit ans, vous êtes professeur, divorcée. Pour surveiller Jo, votre amant volage, vous créez un faux profil Facebook : vous devenez une jeune femme brune de vingt-quatre ans, célibataire, et cette photo où vous êtes si belle n’est pas la vôtre, hélas. C’est pourtant de ce double fictif que Christophe – pseudo KissChris – va tomber amoureux.
En un vertigineux jeu de miroirs entre réel et virtuel, Camille Laurens raconte les dangereuses liaisons d’une femme qui ne veut pas renoncer au désir.

L’avis de Lunatic :

On commence avec le récit de Claire, qui pour se renseigner sur la vie de son ex entre en contact avec Chris, un ami à lui via Facebook. Pour cela elle crée un faux profil, se laisse prendre au jeu et tombe amoureuse de ce fameux Chris. Cette histoire est racontée d’abord du point de vue de Claire, qui se livre à son psy. Puis ce Psy fait le récit de l’histoire de Claire et enfin on est amené à lire les cahiers d’écriture de Claire qui raconte cette même histoire de façon fantasmé. Tout cela est assez confus, la réalité et le fantasme se croise, où est la vérité? Comment cette histoire entre Chris et Claire a -telle vraiment évolué?

C’est un livre de mensonges, de fautes, de trahisons. Un roman sur les dangers et les abus des réseaux sociaux. Un roman qui nous présente les femmes de la cinquantaine comme fini. Passé un certains ages les femmes ne valent plus rien aux yeux des hommes. Un roman sur la solitude, sur le désir, l’amour, sur l’obsession. Un roman construit à la façon d’un thriller, avec des faux semblants, des retournements de situation.

Voilà un roman qui m’a ennuyé et fasciné à la fois. Très contradictoire comme sentiment, mais j’ai adoré le thème du roman, l’idée du récit, mais le choix d’écriture, le style a failli me faire arrêter bien vite la lecture tant cela m’a dérangé.La première partie du récit de Claire est par exemple un long monologue sans ponctuation. J’ai pas mal survolé le texte pour vite en finir tout en voulant connaître le final.

Ma notation :

Un bon roman très intriguant

Publicités

Une réflexion sur “Celle que vous croyez, Camille Laurens

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s