L’horizon à l’envers, Marc Lévy

002

Quatrième de couverture :

Où se situe notre conscience ?
Est-ce qu’on peut la transférer et la sauvegarder ?
Hope, Josh et Luke, étudiants en neurosciences, forment un trio inséparable, lié par une amitié inconditionnelle et une idée de génie.
Lorsque l’un des trois est confronté à une mort imminente, ils décident d’explorer l’impossible et de mettre en œuvre leur incroyable projet.
Émouvante, mystérieuse, pleine d’humour aussi… une histoire d’amour hors du temps, au dénouement inoubliable, et si originale qu’il serait dommage d’en dévoiler plus.
Un roman sur la vie, l’amour et la mort… parce que, après, plus rien n’est pareil.

L’avis de MadameOurse :

Dernier roman publié par Marc Lévy, j’avais très envie comme chaque fois de lire L’horizon à l’envers. C’est chose faite et je l’ai refermé avec un grand sourire. Ce roman est beau. J’ai eu le sentiment de renouer avec le Marc Lévy de Et si c’était vrai, son premier roman que j’avais adoré.

Ici, on suit le trio d’étudiants en neurosciences, Josh, Luke et Hope. Josh et Luke font des recherches pour un groupe privé qui finance leurs études et vont peu à peu intégrer Hope à ce travail. En parallèle, Josh et Hope développent une superbe histoire d’amour qui commence comme un coup de foudre. Leurs recherches portent sur la préservation de la mémoire ou comment enregistrer tout ce que le cerveau humain peut avoir en mémoire. Dans la première partie du roman on est énormément plongés là dedans, avec tout un tas d’explications scientifiques. Il faut s’accrocher car c’est complexe de comprendre sur quoi portent réellement leurs recherches quand on ne connait rien aux neurosciences en général. J’ai eu un peu de mal mais même l’auteur explique à la fin du roman que ça reste compliqué pour lui !

Petit à petit, les recherches laissent un peu plus la place à l’histoire personnelle du trio, la belle histoire d’amour puis la maladie qui arrive pour l’un d’eux. Et le drame. C’est triste mais très beau, les sentiments sont forts, le tout est bien raconté. J’ai adoré l’histoire d’amour de Josh et Hope, les 2 personnages sont géniaux et malgré qu’ils soient de jeunes étudiants donc un jeune couple, leur histoire est très profonde. Vraiment, vraiment belle.

Je ne veux pas spoiler le roman mais dans la seconde grande partie, on est amenés 40 ans plus tard, dans un futur où il est possible d’imaginer un débouché concret aux recherches du trio. Un futur où l’impossible devient possible. On y croit ou pas, personnellement je me suis laissée emporter par le possible et les pages ont filé devant mes yeux. Dans cette seconde partie j’ai beaucoup aimé le personnage de Simon, le copain gay plein d’humour. Le final du roman est digne des plus belles histoires d’amour. Magique. Et en même temps on en veut à l’auteur de clôturer aussi vite le happy end.

Ma notation :

Un Lévy très réussi. J’ai adoré et je le recommande vivement à ceux dont le thème scientifique en fond ne fait pas peur.

Publicités

7 réflexions sur “L’horizon à l’envers, Marc Lévy

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s