Duo Lecture: De force, Karine Giebel

Pourquoi ce livre ?
(Lunatic) Madame Ourse me disait qu’elle allait commencer ce roman de Karine Giebel, de mon coté je venais juste de finir 2 nouvelles de cette auteure que j’avais bien apprécié, du coup je lui ai proposé de faire un lecture duo.
(MadameOurse) J’ai eu la chance de me voir offrir ce livre dans le cadre de l’opération Masse Critique de Babélio. Il me fallait le lire sous 30 jours et Lunatic m’a donc suivie dans ma lecture.
 La couverture:
 9782714459633
(Lunatic) La couverture comme bien souvent chez Belfond est attrayante, d’un beau bleu. j’aime beaucoup l’incrustation du visage féminin dans l’initiale KG de l’auteur.
(MadameOurse) J’ai un peu honte de l’avouer mais je n’ai pas prêté attention à cette couverture. Le livre m’a pourtant été offert mais … la couverture est assez basique à mes yeux, je ne l’ai pas regardée attentivement.
La quatrième de couverture :
Elle ne m’aimait pas. Pourtant, je suis là aujourd’hui. Debout face au cercueil premier prix. Car moi j’ai voulu l’aimer. De toutes mes forces. De force. Mais on n’aime pas ainsi.
Lorsque j’arrive devant la porte de mon ancienne chambre, ma main hésite à tourner la poignée. En allumant la lumière, je reste bouche bée. Pièce vide, tout a disparu. Il ne reste qu’un tabouret. Sur le tabouret, une enveloppe. Sur l’enveloppe, mon prénom écrit en lettres capitales. Deux feuilles, écrites il y a trois mois. Son testament, ses dernières volontés.
Je voulais savoir. Maintenant, je sais. Et ma douleur n’a plus aucune limite.
La haine. Voilà l’héritage qu’elle me laisse.
Après lecture :
(Lunatic)

J’ai de suite été conquise par le court prologue où quelqu’un parle de sa relation très difficile avec sa mère, et d’une lettre qu’elle lui laisse à sa mort mais dont on ignore le contenu. Un prologue bien efficace qui nous met directement dans l’ambiance du roman.

Puis on assiste à l’agression de Maud, secouru par Luc, un jeune et séduisant gardien du corps. Luc va entrer dans la vie de la famille Reynier, en acceptant de protéger Maud, sur la demande de son père (grand chirurgien) qui fait suite à des menaces qu’il reçoit.  On assiste alors à une série d’évènements, de tentatives d’intimidations et on nous place face à plusieurs personnages que j’ai tous sans exception soupçonné à un moment donné de ma lecture d’être le « méchant » de l’histoire. Moi qui ne suis pas fan du genre policier/thriller, j’ai beaucoup aimé l’écriture de Karine Giebel, le rythme du roman, il n’y a pas de temps mort, les chapitres glissent, et surtout elle sait très bien manipuler ses lecteurs. Les personnages sont très bien exploités, avec tous une part sombre et secrète en eux qui donne une belle dimension psychologique au roman.

Je reprocherai peut-être le fait que le roman se situe toujours dans un même espace géographique, on a l’impression que l’essentiel du roman se passe en voiture ou dans la demeure de la famille Reynier. J’ai aimé ce roman, avec un dénouement réussi, et qui me donne juste envie de rapidement lire un autre roman de Karine Giebel.

(MadameOurse)

Ce thriller est intense, prenant, envoutant. Bref, il a toutes les qualités requises d’un thriller. Il est bien construit avec, comme souvent, des chapitres qui évoquent le criminel et nous interrogent sur qui il est sans rien dévoiler d’autre que son passé; un passé qui, ici, explique peu à peu comment il en est venu à vouloir le mal de Maud en premier lieu et à travers elle, de son père Armand Reynier.

Je me suis fortement attachées aux personnages, Maud et Luc qui ont tous les 2 des failles apparentes liées à leur passé, on en apprend un peu plus sur chacun de page en page. J’ai bien aimé aussi la présence à côté de l’enquête, des amourettes de Luc, ça amène un peu de légèreté. Et j’ai bien vite détesté le Professeur Reynier, cet homme qui a tout pour lui, une belle femme, une fille totalement sous sa coupe et dont le trouble passé est à l’origine des évènements criminels que la famille subit. J’ai pesté plus d’une fois contre lui de refuser l’aide de la police et d’entraîner tout son entourage à souffrir, Luc le garde du corps mais aussi Maud sa fille ainsi que sa femme et sa gouvernante.

Et puis arrivée à 150 pages de la fin, quand le dénouement et les révélations arrivent, je ne pouvais plus lâcher le livre ! Et, encore une fois, je n’ai rien vu venir, rien soupçonné. Je suis très très mauvaise enquêtrice malgré le fait que je lise régulièrement des thrillers.

En bref, j’ai adoré ce thriller, la fin est réussie, le rythme est tenu tout du long, les personnages sont bien construits, on s’y attache. Rien à critiquer !

 Si vous avez envie de faire une lecture en duo, n’hésitez pas, nous en ferons régulièrement en tenant compte de vos envies de lectures et les duos évolueront d’une fois sur l’autre. Faites nous un petit mail en nous disant ce qui vous tenterait.
Publicités

2 réflexions sur “Duo Lecture: De force, Karine Giebel

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s