Ce que je peux te dire d’elles, Anne Icart

004

Quatrième de couverture :

Elles… C’est un clan décliné au féminin : mères, sœurs, filles, petites-filles. En trois générations, plus l’ombre d’un homme ; la vie en a voulu autrement. Dans ses cahiers noirs, Blanche rassemble ses souvenirs et cinquante ans défilent : le combat féministe, l’entreprise de haute couture familiale, les liens, les rires, les chagrins, les absents… Il est temps de tout dire. Peut-être parce que aujourd’hui un garçon est né… Celui de Violette, la fille de Blanche, qui a coupé les ponts.
Dérouler le fil des mots de leur histoire pourrait bien se conjuguer à présent avec  » eux « .

L’avis de MadameOurse :

Ce livre est une saga familiale contée à travers les mots de Blanche. Elle nous raconte d’abord l’enfance et la jeunesse de sa mère, élevée avec ses 2 cousines, Babé et Justine, par leur grand mère. Ce sont ces 3 femmes qui sont au cœur du roman. La vie va les amener à un clan 100% féminin, subi et non recherché, ce détail est important car je pense que je n’aurais pas apprécié lire l’histoire de femmes ultra féministes qui se méfient des hommes et les fuient comme la peste. Mais ici, non, ce n’est pas le cas. Les aléas de la vie ont fait qu’aucun homme n’a pris place dans la famille.

Puis Blanche arrive et les 3 femmes vont l’élever ensemble. Elle va grandir dans ce clan où, comme dans toute famille, il y a des histoires qui vont faire ce qu’elle va devenir. Blanche qui va, à son tour devenir mère. Bref de génération en génération on suit les femmes Balaguère, leurs soucis, leurs joies, leurs peines. Au début avant la naissance de Blanche, le ton du roman est très doux, un peu trop à mes yeux mais il correspond finalement à ce stade où Blanche raconte ce qu’était la vie avant elle.

Ma notation :

J’ai trouvé la lecture intéressante, je me suis prise dans les mailles de la famille, souhaitant chaque fois que les dysfonctionnements qui font souffrir l’une ou l’autre s’arrangent. Mais je ne suis pas allée plus loin, je n’ai pas été prise de passion pour cette saga et ses personnages, c’est bien écrit, c’est une jolie histoire mais elle ne marquera pas ma mémoire.

En préparant cet avis, je découvre que l’histoire de ces femmes se poursuit à travers Violette dans un nouveau roman Si j’ai bonne mémoire.

Publicités

2 réflexions sur “Ce que je peux te dire d’elles, Anne Icart

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s