Les yeux jaunes des crocodiles, Katherine Pancol

003

Quatrième de couverture :

Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles.
Ce roman parle des hommes.
Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être.
Ce roman est l’histoire d’un mensonge. Mais aussi une histoire d’amours, d’amitiés, de trahisons, d’argent, de rêves.
Ce roman est plein de rires et de larmes.
Ce roman, c’est la vie.

L’avis de MadameOurse :

Je voulais découvrir Catherine Pancol depuis longtemps et cette trilogie avec ses titres rigolo me faisait très envie. J’ai donc été ravie en découvrant Les yeux jaunes des crocodiles dans mon colis du swap. Grosse surprise en plus, ce roman est un pavé ! Pas moins de 660 pages.

Je l’ai attaqué sans tarder et ai malheureusement déchanté… Quel ennui ! Je ne sais pas comment j’ai traversé la première moitié du roman mais ce fut long. La quatrième de couv’ ne révèle rien de ce qu’est le roman. On y suit Iris et Joséphine, 2 sœurs ainsi que leur beau père Marcel et le mari de Joséphine, Antoine. C’est bien 4 personnages, ça anime le roman… en temps normal…. Parce que les vies des personnages, je les ai trouvées plates, mornes, ennuyeuses. Il y a Iris friquée qui ne sait pas quoi faire de sa vie, Joséphine qui se fait plaquer et doit trouver des solutions pour continuer la vie seule avec 2 filles à élever, Marcel marié le fer au pied à une emmerdeuse de première et Antoine qui, après avoir plaqué Joséphine, essaie de trouver un sens à sa vie en partant en Afrique élever des crocodiles.

Je ne me suis attachée à aucun personnage, ni les principaux ni tous les secondaires. Mais je me suis forcée à continuer cette lecture parce qu’il m’a été offert et qu’en plus je voulais le lire ! Heureusement la seconde partie du roman a un rythme plus agréable, il y a ce roman que Joséphine va commencer à écrire, qui va amener du changement dans sa vie. Mais sérieux, l’auteure qui parle d’un personnage qui écrit c’est le genre de truc que je ne supporte pas ! En plus là elle nous raconte le roman que Joséphine écrit… La totale ! Et le pire pour moi finalement c’est que le roman raconté m’intéressait plus que l’histoire de Joséphine, Iris et les autres…

Ma notation :

Ce roman a beaucoup plu en général mais pour moi c’est vraiment mitigé, cette trop longue première partie m’a laissé un goût amer et je n’ai pas pu apprécier la suite tellement je me suis ennuyée dès le début. Je me demande vraiment si je vais lire la suite de la saga, d’autant que j’ai lu que le premier tome était « le mieux »…

Publicités

9 réflexions sur “Les yeux jaunes des crocodiles, Katherine Pancol

  1. J’ai vu le film avec des copines FAN des bouquins. Je confirme que même s’il était sympa à regarder, aucun des personnages n’est attachant dans le film non plus. On rentre trop dans les extrêmes je trouve entre la soeur cruche, l’autre soeur égoiste versus pétasse même les gosses ne sont pas sympathiques dans le film.
    En tout cas je n’ai pas eu envie de lire le livre.

    J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s