Un employé modèle, Paul Cleave

9782253134190-T

 

4ème de couverture:

Christchurch, Nouvelle-Zélande. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, Joe Middleton travaille comme homme de ménage au commissariat central de la ville. Ce qui lui permet d’être au fait des enquêtes criminelles en cours. En particulier celle relative au Boucher de Christchurch, un serial killer accusé d’avoir tué sept femmes dans des conditions atroces. Pourtant, même si les modes opératoires sont semblables, Joe sait qu’une de ces femmes n’a pas été tuée par le Boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu’il est le Boucher de Christchurch. Contrarié, Joe décide de démasquer le plagiaire. Et, pourquoi pas, de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres…

Mon avis:

Je connaissais ce romancier pourtant je ne l’avais encore jamais lu. Il fait partie des deux romans choisi par Bibiche pour le swap. Je suis assez difficile en thiller/policier et  bibiche a su choisir un titre qui correspond à mes goûts.

La narration du roman est faite à travers la voix de Joe le serial-killer de la ville. C’est un choix de narration original qui m’a bien plu. Joe est homme d’entretien dans un poste de police, il se fait passer pour un « attardé » et grâce à son poste est au cœur de l’enquête qui consiste à découvrir qui est le Boucher, en l’occurrence lui même et lui permet également de trouver qui est cet homme qui a copié sa méthode de meurtre. A travers ses mots, on découvre la relation ambigu qui le lie à sa mère et il exprime le plaisir sadique et violent qu’il ressent en violant et tuant ses victimes. Cette lecture peut paraitre dérangeante par moment, sans tomber pourtant dans des descriptions trop glauques ou trop difficiles. Au fil du roman, on fait la connaissance de Sally, une de ses collègues qui semble avoir le béguin pour lui, et surtout, Joe va être vite confronté à une certaine Mélissa, tout aussi détraquée que lui, une tueuse également qui va le faire chanter.

Je suis assez mitigée après ma lecture. J’ai aimé l’ambiance de l’intrigue, la narration faite par le tueur qui le rend presque sympathique, mais par moment je me suis ennuyée, je trouve qu’il y a une certaines répétitions dans les scènes. En même temps, j’ai trouvé que malgré le sujet, l’auteur a su glisser de l’humour dans ce texte et a réussi à me faire sourire. Le final arrive trop vite, on en redemande. Et c’est pourquoi je vais lire très prochainement La collection, où l’on retrouve cette fameuse Mélissa, et voir du coup si l’auteur après 3 romans a peut-être amélioré ses petits défauts de style.

Ma notation:

J’ai aimé et ça me donne envie de découvrir davantage cet auteur.

Publicités

6 réflexions sur “Un employé modèle, Paul Cleave

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s