Le palais de minuit, Carlos Ruiz Zafon

005

Quatrième de couverture :

Calcutta, 1916. Dès leur naissance, les jumeaux Ben et Sheere sont séparés par un terrible drame. Sheere est confiée à sa grand-mère tandis que Ben est mis à l’abri dans un orphelinat. Il s’y fait six fidèles amis, avec lesquels il fonde la Chowdar Society. Cette fraternité secrète se retrouve dans les ruines de l’étrange Palais de Minuit. Le jour de leurs seize ans, Sheere et Ben sont réunis. Une ombre maléfique se déchaîne alors. Quelle est cette force qui s’attaque aux jumeaux ? Quel secret cache cette haine féroce ? C’est au cœur de l’ancienne gare de Calcutta que les membres de la Chowdar Society doivent découvrir la vérité. Dans ce lieu maudit, ravagé le jour même de son inauguration par un incendie qui a fait plus de cent morts, Ben et Sheere vont affronter les vérités de leur passé.

L’avis de MadameOurse :

Cela faisait longtemps que je voulais m’attaquer à cet auteur dont on dit du bien. Pour commencer j’ai préféré choisir ce roman court. J’ai eu un moment de recul en découvrant au début du livre que l’auteur nous explique que ce roman était initialement dédié à la jeunesse. Puis je l’ai lu quand même et me suis demandé à de nombreuses reprises pourquoi cette classification jeunesse. Car certes, on y suit des ados mais le style de l’auteur, très riche, me semble pas vraiment écrit pour la jeunesse.

Par la suite alors que j’avais entamé ma lecture, Lunatic me dit que le roman est le 2ème d’une trilogie. Argh, effectivement ce roman s’inscrit dans le cycle de la brume dont le premier tome est Le prince de la brume mais les histoires sont différentes donc on peut très bien les lire séparément.

Et puis une fois ma lecture achevée j’ai un peu de mal à la résumer ici. Le mystérieux assassin dont il est question dans le roman n’est finalement pas si mystérieux, il y a un indice énorme donné immédiatement dans le roman, ça m’a dérangée, j’aime bien qu’il y ait du mystère, devoir me triturer les neurones un peu plus que ça, là ce n’était pas le cas. Et puis le cadre fantastique du roman, au final ce n’est pas ma tasse de thé.

Pour bien tout complexifier encore, cette histoire qui se déroule en Inde, lue après La fiancée de Bombay, m’a perturbée, je me souvenais de la fiancée en relisant les descriptions de Calcutta, du coup je n’étais pas pleinement dans ma nouvelle lecture.

Ma notation :

Avis très mitigé, le style et la façon d’écrire de l’auteur m’ont plu mais pas son roman. Dommage il faudra retenter sur un autre titre….

Et on n’oublie pas de s’inscrire au swap, J-3 aujourd’hui.

Publicités

Une réflexion sur “Le palais de minuit, Carlos Ruiz Zafon

  1. Fana de l’auteur, jai aussi eu du mal avec cette série..
    Les lieux, l’Inde, jai pas réussi à être transportée à Calcuta.. L’intrigue ne m’a pas spécialement passionnée non plus..

    Par contre je conseille vivement L’ombre du vent, l’action se passe à Barcelone, et la on vit vraiment la lecture à travers les ruelles de la ville Espagnole..

    J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s