La gifle, Christos Tsiolkas

url

Quatrième de couverture:

Lors d’un barbecue entre amis, un adulte gifle un enfant qui n’est pas le sien.
Un incident qui va créer une onde de choc parmi les invités et provoquer une série d’événements explosifs. Mais aussi révéler, derrière les belles apparences, le racisme ordinaire, la drogue, l’alcool, la honte et une extrême solitude.
Tour à tour violent et bouleversant de tendresse, un très grand roman qui dresse, avec une formidable lucidité, le tableau d’un Occident en pleine confusion.

Mon avis:

Le pitch de ce roman m’a intrigué! Alors que des enfants se disputent pendant un barbecue, Harry, un adulte gifle un enfant de 4 ans, un enfant qui n’est pas le sien. C’est le départ de l’histoire, une histoire qui sera racontée en 8 chapitres. 8 chapitres avec une voix différente à chaque fois. La voix d’Harry, des parents d’Hugo l’enfant giflé, des autres invités.. J’aime beaucoup ce procédé, un peu à la manière d’un film choral.

Les personnages présents à ce barbecue ont tous droit à une description bien détaillée. L’auteur montre comment chaque personnage réagit à cette gifle, par rapport à son vécu, à son caractère et quelles sont les répercussions de cette gifle sur leur relation. Finalement cette gifle n’est qu’un prétexte à une remise en cause, un prétexte pour parler de sujets aussi variés que l’homosexualité, le désir de parentalité, le racisme…

Le sujet du roman n’est pas tant la gifle, mais c’est une description de la société australienne.  Les portraits que l’auteur fait de chaque personnage sont tout de même très caricaturaux je trouve. Les chapitres peuvent paraitre bien long du coup. En même temps, c’est ce qui fait l’intérêt de ce roman cette description a outrance. C’est un roman dur, froid, noir. J’ai lu ce livre sans sentiment, sans être touchée par un seul personnage.

Notation:

Une lecture pas indispensable!

 

 

Publicités

3 réflexions sur “La gifle, Christos Tsiolkas

  1. Je ne sais pas ce que vaut le roman, dont le pitch ne m’attirait pas particulièrement (donc ton avis le confirme), mais je sais qu’il a été adapté en mini série sur Arte (mais je crois que le succès n’a pas été au rdv). Je ne l’ai pas vue mais ne te la conseille pas 😄

    J'aime

  2. Ah une série.. Je ne savais pas et viens d’aller voir.
    Je regarderai peut être, pour voir si l’adaptation est mieux que le roman..

    J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s